Accéder au contenu principal

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 

Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 

Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 

~~~~~~
Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire! 
Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se ferment mais pour peu de temps! J’ai déjà mal à la nuque et aux bras à le porter mais il est en souffrance, fatigué et à bout! Moi aussi mais en tant que mère je dois résister et être plus forte.

Je suis persuadée à ce moment là d’être là maman qu’il lui faut et savoir ce que je fais en pensant que comme je l’ai déjà vécu ça ira bien et puis c’est tout. J’étais persuadée qu’on s’en sortirait sans paniquer et sans aide! Un parent veut essayer non? On fait notre possible en étant convaincu parfois que ce qu’on fait c’est bien, voir mieux! Mais c’est faux! 

Et puis, vient le moment où l’on passe des minutes interminable à semi dans le noir à ce regarder dans le blanc des yeux parfois tête basse en s’interrogeant sans se parler mais en sachant très bien ce que se demande l’autre! Nous n’avons plus les mots cette nuit seul nos gestes et nos actes sont là pour nous guider et puis je vois mon homme qui regarde son bébé avec son air qui le caractérise tant quand il s’inquiète et je sais ce qu’il veut pour lui alors je me lève et je prépare les affaires de Matt! Son frère dort à point fermé et tant mieux car je ne me vois pas lui expliquer pourquoi tout d’un coup on s’active et où va devoir aller son petit frère! 

Si vous saviez comme j’ai prit sur moi! A ce moment là normalement tel un être humain normal je suis censée penser, cogiter et pourquoi pas complètement dérailler à l’idée que mon bébé va aux urgences sans vraiment savoir si nous allons avoir des réponses mais RIEN! Rien ne se passe, tout est vide et c’est étrange! Je speed c’est tout parce qu’il est tant qu’ils partent tous les deux...

~~~~~~

Son père est serein et je l’en remercie pour ça! Je les ai laissé partir ensemble car j’ai compris que LUI en avait besoin, cette fois-ci, j’ai laissé faire et je n’ai rien contré, j’ai juste fermé ma gueule et j’ai profité de ce moment où il m’a fait comprendre qu’il voulait protéger et prendre soin de son enfant.
Ça m’a fait du bien de sentir qu’il était là et que sa famille c’était tout pour lui! Une femme a tendance à vouloir tout calculer, tout gérer pour sa famille mais parfois, elle devrait savoir lâcher du leste et laisser place à l’homme et au papa.

Puis, j’ai essayé de dormir en sachant que mon portable pouvait sonner à tout moment! 
C’est à 5h21 que mon portable s’est manifesté! Le pronostique est tombé, Matt a l’asthme du nourrisson et doit rester en observation 3 JOURS! Cela veut dire que l’aérosol qu’ils donnent aux urgences n’a pas suffit pour qu’il rentre! Je le savais puisque son grand frère y était passé quelques années au paravent! 

~~~~~~

Mardi matin, Sam se réveil et la première chose qu’il fait c’est de regarder dans le lit de Matt si il est là! Mon cœur se serre forcément et j’avoue que je n’avais pas réfléchit à la manière dont j’allais lui dire! On ne sait jamais vraiment si on leur dit toute la vérité ou juste quelques brides! Il ne se souviens pas avoir vécu la même chose, il ne se souviens pas avoir passé des heures avec un masque sur le visage mais il a pleuré et demandé son frère... ça déchire le cœur et je me suis sentie tellement seule à ce moment là! J’ai eut peur de manquer de mots et surtout d’avoir les bons! 
Il pleur et veut son frère mais il finit par se calmer. On part à l’école à pied et sous la pluie avec mes sacs pour l’hôpital et forcément pas avec le ou les sacs qui conviennent, c’est ceux prit à l’arrache qui étaient en bazar pas rangé mais c’était ceux sous la main! Les parapluies sont dans la voiture et je n’ai pas mît un manteau propice à la pluie! Bref tout va bien...

Il a l’air d’avoir oublié notre discussion de ce matin et à l’air serein! Je préviens l’école et il terminera sa journée avec un copain de classe. Merci à la maman...

~~~~~~

C’est sous la pluie que je rejoins mes hommes à l’hôpital. 
C’est étrange mais j’ai depuis toujours appréhendé CE moment là précisément! Entrer dans une chambre d’enfant avec CE LIT à barreaux! Cette image me terrifie...
Vous savez le traumatisme de la naissance? Et bien lors de ces moments là pour ce genre de détails et bien ça revient en mémoire et ça brise tout! J’ai mit un moment avant de poser ma main sur la poignet de la chambre et puis sans savoir, sans gérer, contrôler quoi que se soit j’ai ouvert cette porte et je n’ai regardé que mon fils! J’ai fait abstraction de ce que j’avais autour! Et rien que son regard, ses yeux écarquillés d’étonnement et d’amour de me voir m’a fasciné et m’a fait oublier mes inquiétudes et mes souvenirs amers d’une naissance prématurée et loin des miens! 


Mon homme était là, fatigué mais heureux d’avoir pu accompagné, consolé son bébé dans ce moment là précisément.

~~~~~~

Mon bébé doux allait mieux mais ce n’était pas encore ça, ça s’entendait encore et se voyait encore beaucoup trop à mon goût! Mon homme était là avec son sourire d’amour et ses yeux cernés et fatigués et puis moi j’étais là trempée et sans maquillage, les cheveux plaqués sur la tête et les racines foncés! 
Mais mon bébé, m’a serré si fort et câliné si tendrement que toutes ces futilités et ces remarques que l’on arrive encore à ce faire inconsciemment et bien on s’en tape et on profite...

On a passé la journée enfermés dans cette chambre juste nous 3. Un coup les bras de maman et puis un coup ceux de papa... il a regardé tellement de fois la porte qui donne sur l’extérieure, il s’est allongé tellement de fois juste derrière.
Il a beaucoup pleuré et crié, ça a été dure mais il a été fort et les soignantes douces.

Mon homme est resté et j’ai prit le relais pour la nuit suivant et à mon grand étonnement la nuit fut plutôt bonne! Il a été réveillé pour les contrôle.

Il allait mieux c’était inévitable et j’attendais avec impatience que l’on nous dise de rentrer chez nous.

Nous n’avons eut aucuns retour des prises de sang ni même des urines comme quoi il faut toujours demander! 

Nous rentrons et je me souviens avoir profité de lui, d’avoir joué dans la chambre seule avec lui. D’avoir prit cette photo ou ton fabuleux sourire montrait toutes tes dents...

Mais c’était sans compter cette gastro...

~~~~~~

Le lendemain,il mange peut et se met à vomir de le lendemain matin. J’attends le midi en me disant que c’est certainement le changement d’alimentation! 
Et puis vient le goûter et l’appel au SAMU! 
C’est bien la première fois que je tombe sur une personne aussi professionnelle, tendre et énormément à l’écoute alors qu’à l’autre bout du fil il y a une mère en pleure, à bout, paniquée et qui bafouille! Je tente de tout lui expliquer mais c’est compliqué pour moi! Mon homme est là, il vient de rentrer mais il n’aurait pas fait mieux que moi, je me souviendrais de son regard à ce moment là qui était aussi inquiet que moi pour la suite des événements! 
Je test une petite chose en attendant 20h.du sucre et de l’eau,une cuillère à café toutes les 15min pour voir si il vomit même ça! Ça passe mais arrivé 20h juste 2 cuillères de compotes et ça repart aussi fort!

Je rappelle et elle n’a pas de mots pour moi, pour nous! Je sens son impuissance au téléphone et elle s’en excuse beaucoup de fois! Alors qu’elle n’y est pour rien, aucuns médecins d’urgence n’est disponible sur notre secteur! Je pleure de plus belle et je cours aux urgences alors que ça ne fait qu’une petite journée que nous étions rentrés! Je le pèse et je m’effondre! 

J’ai peur, j’angoisse, pardon mais à ce moment là je ne contrôle plus rien...
La force que j’avais préservé pour ces derniers jours avait aujourd’hui disparue! 

Mon grand font en larmes et le dit qu’il ne veut pas que son petit frère monte au ciel, qu’il le veut encore prêt de lui et qu’il l’aime ça le déchire le cœur.

~~~~~~

Nous passons assez vite mais Matt a perdu trop de poids! 4% alors que le maxi et de 5%.
On va passer la nuit ici mais on ne montera pas en chambre! Ils ont soit disant bon espoir! 
Sa température augmente, il devient rouge écrevisse comme jamais je ne l’ai vu! On lui cherche ses veines mais Matt est comme moi les siennes roulent! On le pique 3 fois, il hurle! On y passe la nuit afin qu’il reprenne du poids.

La nuit fut atroce! Ce souvenirs de l’hôpital, de ce lit à barreaux et des aides soignantes et infirmières qui a leur tour passent! Mes bras sont fébriles je n’en peux plus. Je suis debout une bonne partie de la nuit car dès que je m’allonge Matt hurle. Mes yeux se ferment tout seuls mais j’ai trop peur de tomber! Les genoux me lâchent alors j’y vais progressivement afin de l’allonger sur moi et pouvoir enfin me reposer et prendre des forces ou en tout cas celles qu’il me reste, la force que j’irai puiser!



Nous sommes rentrés à 11h, épuisés et pas forcément en pleine forme mais un peu mieux. Matt a dormit durant plusieurs jours par la suite, ses nuits étaient coupées et complètement perturbées. Ses pleurs à me crever le cœur. Il ne dormait bien que sur moi, tout contre mon coeur, ma chaleur ainsi que le souffle de ma respiration.

Les terreurs nocturnes commençaient mais parfois ses appels au secours ne me donnent plus la force de me lever et je m’en veux terriblement.

~~~~~~

Certaines choses sont rentrées dans l’ordre mais voila qu’il y a une petite semaine Matt monte à 40,5 de fièvre, il ne mange que du sucré et il n’est pas comme d’habitude. Nous voilà chez le médecin le soir même! 

Stupéfaits et désorientés, nous nous retrouvons à la radio!! 
Suite à un asthme à priori mal soigné Matt se retrouve avec une infection à un poumon! Ce qu’ils nommeront une pneumocoque! 

Comment mon fils fait t’il pour subir tout cela? Comment fait t’il pour continuer à sourire, à courir m, à jouer à cache cache et courir dans tout l’appart?! Je serais toujours impressionnée de les voir combattre avec cette force alors qu’ils sont totalement épuisées! 

Aujourd’hui, il va mieux et j’espère que ce bol d’air à la mer lui fera le plus grand bien avant de retourner à la radio afin de voir si le voile est toujours là où si il s’est dissipé voir complètement disparu!

Ça ne sera pas de tout repos pour moi mais le voir épanouie, le voir grandir, l’observer évoluer, vouloir courir, le tendre les bras et surtout le voir bouder avec sa moue qui ressemble tant à la mienne et son sourire si éblouissant me réchauffe et m’apaise en croisant les doigts pour qu’il n’y est rien la prochaine fois...

~~~~~~

Je tiens encore une fois à vous remercier pour le soutient, pour vos mots et surtout vos partages.
J’ai pensé fort à vos amours et aux enfants qui subissent ça trop souvent et parfois pour tout une vie.
Vous avez été tendre et bienveillante.

Amandine 



Commentaires

  1. Oh pauvre petit Matt, il en a vécu des choses en si peu de temps !!! J'espère aussi que ce grand bol d'air marin lui fera du bien !!
    Je me souviens encore de cette nuit où ma puce (âgée de 3 ans à l'époque) avait fait sa crise d'asthme, je ne sais pas pourquoi mais cette nuit-là j'ai dormir avec elle comme un mauvais pressentiment. Et en pleine nuit, cette respiration saccadée et complètement anormale m'a mis en panique que je l'ai aussitôt emmenée aux urgences. En fait, je n'ai même pas réfléchi une seule seconde, juste de prévenir mon mari que je partais (nous avions notre bébé qui dormait paisiblement à côté)...
    Bref, en tant que Maman je ne peux que te soutenir et les quelques passages aux urgences ont été pour moi les plus douloureuses émotionnellement...
    Prends soin de toi et de ta petite famille :)

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment bouleversant ce récit et d'une belle sincérité, j'en ai les larmes aux yeux. Quel courage de partager tout ces moments difficiles.
    Tes enfants ont une chance incroyable, tu es une merveilleuse maman.

    PS : tu devrais écrit un livre, ta plume est magnifique.

    Je t'embrasse bien fort

    Laurie

    RépondreSupprimer
  3. Quelle(s) épreuve(s) pour tous les 4.... Je suis contente que Matt aille mieux et j'espère qu'il n'y aura plus d'autres épisodes de ce type à l'hôpital.
    Bises
    Cécilia

    RépondreSupprimer
  4. Quelle horreur, ma pauvre.... Et pauvre petit Matt! J'imagine l'angoisse que tu as dû ressentir! Couette-Couette aussi fait de l'asthme (elle a fait une réaction au double vaccin qu'on lui a infligé à ses 11 mois) et depuis, elle tousse continuellement. Je ne sais pas quand à commencé l'asthme de Matt, mais regarde si ça ne coïncide pas avec un vaccin.... Bref, je ne suis pas contre les vaccins, évidemment, je suis contre les doubles-vaccins qui sont hyper violents pour les enfants. J'espère que ton petit bout va mieux, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  5. Lanfranchi Aurore28 avril 2018 à 14:55

    Ma belle j'espère que ton petit bonhomme va bcp mieux à présent et que tout ça ne recommencera plus jamais. C'est tellement dur parfoit d'être parents comme je te comprend... on ne veut que le meilleur pour nos enfants et parfois la vie nous dépasse et veut tout nous reprendre...mais heureusement ton petit homme s'est battu et fort comme il est il s'en ai sortit! Tu es une excellente maman pleine d'amour pour tes petits et rien qu'à te lire on sent tout l'amour qui vous soude les uns aux autres et c'est magnifique à voir. Je vous fait pleins de gros bisous et vous souhaite que le meilleur.

    RépondreSupprimer
  6. Pauvre petit bonhomme , il n'a vraiment pas de chance ! J'ai vecu plusieurs episodes urgences dont un vraiment très mal : mon mari partit 4 m0ois en OPEN, mon fils de 13 mois avec une gastro qui le faisait se vider ! Des soignants ( surtout la pédiatre pas cool du tout ) ; enceinte de ma fille de 2 mois ... bref une horreur d'autant plus qu'en sortant 3 jours après il n'allait guère mieux .... tout ça pour dire qu'il est hyper important de penser à tous ces petits et moins petits qui vivent ça au quotidien . En passant ma coloscopie le mois dernier , j'ai lu une affiche pour un appel aux dons à l'hôpital type jouets /vêtements / livres et j'y suis retournée . Bon courage à vous , en espérant que l'air marin lui ai fait du bien . Gros bisous ma belle mum_of_two18

    RépondreSupprimer
  7. Oui les enfants sont courageux face à tout ça, ils se battent et vont de l'avant. Que d'heures douloureuses j'imagine pour vous 4. Mais l'amour et la force de ce qui vous lie vous a permis de maintenir le cap. Matt a été bien entouré et ça n'a pas de prix.
    Affectueuses pensées en espérant que ce break vous fera du bien.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Un regard dans le rétroviseur: Toi et ta venue au monde

Il y a une chose que je gardais en moi, cette chose que je voulais ne jamais vous dire mais que j'ai tant besoin d'écrire...

J'aurai pu garder cette partie de l'histoire pour moi, rien qu'à moi, rien qu'à lui aussi. Oui, parce que cette histoire, ce petit bout d'histoire  n'aurait pas était là sans lui! 
~~~~~~
Lui, mon deuxième fils, Matt que j'ai tant voulu et attendu! Toi qui seras resté jusqu'au bout. Toi, que j'aurai porté plus de 9 mois et toi que j'ai pensé perdre dans cette chambre vide, froide et seule au monde ce 6ème jour après terme mais aussi cette peur terrible à la vue de ce cordon!
~~~~~~
Avec toi, je n'ai absolument pas connu les premiers mois à ne supporter que les spasfons et le gaviscon. Je n'ai pas eut le temps d'apprendre par coeur les contours de la cuvette des toilettes! La porte des urgences non plus. Tu te portais Toujours bien, Un bébé tonique et en pleine forme me disait t'on! Un bébé qui venait colle…

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Promis papa,ce soir je serai sage... (charge mentale)

Ces soirs où il part très trop rapidement les chercher. Cette course interminable que je connais tout les matins dès 6h, lui aussi le vit à partir de 16h, le chrono est lancé pour lui.

Il récupère la voiture que je lui ai laissé le matin même, il file, il court pour aller chercher Matt qu'il aime retrouver dans les bras de la nounou le sourire aux lèvres...
Il aime quand tout c'est bien passé et quand son bébé n'est pas grognon. Il en profite plus et comme je le comprends. Il part ensuite chercher Sam à l'école et depuis la rentrée, oui parce que c'était sa 1ère année à l'école, il appréhende l'idée que Sam n'aura pas été sage. Il appréhende que la maîtresse lui dise qu'aujourd'hui ça n'a pas été parce qu'il sait très bien que cela va se répercuter sur sa soirée jusqu'à ce que je rentre si ce n'est plus! Pourtant tout ce qu'il veut entendre c'est "papa, j'ai été sage aujourd'hui", qu'il lui montre to…