Accéder au contenu principal

Pourquoi, le travail de mère au foyer n'est pas fait pour moi


Aujourd'hui, j'avais envi de vous expliquer pourquoi le travail de mère au foyer n'est pas fait pour moi! 

Il y a 8 mois maintenant que je suis au chômage! Je ne l'ai pas voulut mais j'avoue qu'au départ je m'étais dit que se serait une bonne chose pour à la fois profiter de mes enfants mais aussi de pouvoir me remettre en question sur mon avenir professionnel, ce qui n'est pas chose facile! 

J'avais hâte de passer du temps avec mon bébé doux, qui était encore tout petit et que j'avais eut l'impression d'abandonner pour pouvoir aborder le licenciement d'une manière légale et conforme dirons nous! 
J'avais eut cette sensation étrange de l'abandonner surtout dans ces conditions là! J'appréhendais beaucoup cette reprise même si je savais qu'elle serait éphémère et normalement rapide! 
Je désirais plus que tout prendre du temps avec lui, le voir et l'observer évoluer, grandir! Ce que je n'avais pas pu faire avec mon aîné! 
Sam finirait la crèche fin Juin, j'aurai mes 2 garçons rien que pour moi et j'en étais très contente! Qui n'aurait pas envi de profiter de ses enfants de cette manière-ci et avec l'été qui approchait?!

Un mois entier à me consacrer à mon bébé doux, à jouer, à sourire et à en oublier le temps, sans compter! Pouvoir ne louper aucunes secondes de la complicité qui grandissait entre ces nouveaux frères et pouvoir n'avoir que des câlins de l'un ou de l'autre qui n'appartiendraient qu'à moi seule et pas une autre, pas cette fois-ci fut un réel bonheur et un délice aux goûts indescriptibles.

Il est vrai que l'on se plaint souvent de ne pas avoir assez de temps avec eux ou au contraire de ne pas le consacrer! Parfois, les ambitions professionnelles passent avant mais même si j'aime mon métier, je faisais tout ou en tout cas j'essayais afin qu'il ne manque de rien et ne meurt pas d'ennuis quand j'étais à la maison avec eux et moi non plus d'ailleurs!

J'ai toujours été envieuse des mamans qui avaient la possibilité de pouvoir rester à la maison surtout quand c'était voulut et que l'entreprise continuait à payer le salaire de base (poke aux banques) durant 6 à 8 mois. En revanche, celles qui ne l'ont pas spécialement voulut pour cause financière ou pas de place en crèche ou encore des nounous trop chères, pour mon aîné, je les ai souvent envié aussi qu'elles puissent en profiter également.

Je n'aurai en revanche jamais fait le choix d'être mère au foyer! Cette impression d'être hors du temps, ce rythme à la con où toi en temps que mère tu ne t'occupes que de tes enfants mais pas que! Pourquoi, nos hommes souvent pensent t'ils que comme nous sommes à la maison, on ne fait rien et on a le temps de tout?! L'effort et les conditions ne sont pas si différentes! Alors, vas-y toi essaies donc 2 jours au moins et tu verras?
Je m'épuisais moins quand je travaillais! Je me faisais belle quand je travaillais, je prenais soin de m'habiller et me maquillais et j'ai bien vu ton regard parfois changer! Mais, arrivait le weekend ou l'effort était de mise comme une résurrection! Je ne sais plus si au final je le fais plus pour moi ou pour toi ou peut être pour eux, pour l'image de la mère que je peux donner à l'extèrieure!

Le rythme, ce rythme de mère au foyer ne me convient pas! Cest la course tout le temps et il est passé ou le temps pour moi? Le temps ou je peux oublier les lessives qui m'attendent ou la pile de vêtements à repasser depuis plus d'un mois (merci ma belle maman qui m'a souvent sauver la vie), cuisiner pour toi seule ou parfois pour deux quand ton homme quitte le travail pour pouvoir profiter de ce petit 45min ensemble! Recommencer le soir, manquer d'inspiration pour le dîner, souffler, fermer fort les placards de ras le bol, oublier le bain des enfants et vouloir qu'ils se couchent tôt pour être libérée, tranquille, ne plus rien entendre et ceux même si j'ai été seule toute la journée, je n'ai jamais eut de temps pour moi car je l'ai occupé autrement.

Je m'étais fait des plans sur la comète en me disant c'est cool je vais enfin pouvoir reprendre le sport, choisir ce que j'ai vraiment envi de faire, retrouver mes belles jambes mais en mieux, raffermir mon fessier qui est trop souvent resté assis durant mes grossesses et mon ventre! Ahhh mon ventre, ce bout de ventre qui ne veut pas disparaître, ce bout de ventre qui a porté mes enfants dont les vergetures en ont fait un dessin qu'on ne pourra plus jamais effacer mais juste apaiser...
J'aurai pu faire ça de chez moi mais je rigole devant D8 et la gym en direct, les livres c'est relou! Bref, je rêve juste d'avoir un/une coach sportive qui me bouge les fesses et me libère mon cardio tout pourrit et que l'on me conseil enfin ce qui est le mieux pour moi!

J'ai occupé certains mois à mon projet, à des formations où j'y ai rencontré des personnes formidables. On m'a fait des compliments, beaucoup et on m'a poussé vers l'avant. J'étais fatiguée de ce nouveau rythme mais je l'ai préféré lui! les yeux aussi cernes qu'étoilés sur le blog . Ce rythme fou d'être speed le matin pour emmener les enfants chez la nounou puis à l'école, déposer la voiture pour enfin prendre le bus et 3h plutard après mon réveil commencer ma journée! Il me faut mon jardin secret, mes habitudes hors de chez moi avoir juste l'impression d'être vivante et avoir un autre mécanisme qu'est celui de la maison! 

Je suis maman mais aussi une femme! J'ai des envi et des besoins je ne veux pas grandir, vieillir et faire ma vie en faisant tous les jours la même chose et une chose qui ne sera pas vraiment pour moi mais pour mon foyer! Même si je profites de ces doux instants de partage en profitant de mélangeant un gâteau, des couleurs pour dessiner l'arc-en-ciel ou encore modeler une voiture.

Mon humeur à changé! J'ai moins cette joie et pourtant j'essaie et je fais des efforts considérables mais mon énergie n'est plus, mon corps me lâche, je n'y arrive plus et cette vie de mère au foyer n'est pas faite pour moi et pourtant c'est bien le/les seul moment, le seul temps avec lequel je peux profiter d'eux...

J'ai simplement hâte de démarrer mon projet avec force, courage et bonheur alors que je n'ai pas hâte de moins les voir, de moins les sentir et moins partager. Les câliner aussi fort mais beaucoup moins longtemps...

Cet article en fâchera peut-être certaines mais je voudrais vous parler et vous dire pourquoi être mère au foyer n'est pas fait pour moi et ceux malgré l'amour que j'ai pour mes fils.Rien n'est facile pour une mère mais il fallait que je me pose la question et surtout que j'arrive à admettre que je n'étais et ne suis pas faite pour ce travail là qui est pourtant le plus beau.

Commentaires

  1. Comme toi je n'aurai pas pu faire mère au foyer et dieu que je les aime mes poulettes ! C'est d'ailleurs pour ça que je n'ai fait que le temps réglementaire du congé maternité soit 3 mois et que j'ai enchainé direct avec un 100%. Peut-être aurais-je du demander un congé parental ou autre mais bon c'est fait c'est fait...En tous les cas, les 3 mois exclusifs pour mes filles je les ai apprécié mais j'étais super contente de reprendre une vie sociale (pour le boulot c'est une autre histoire lol).
    Il y a des femmes qui sont faites pour ça et d'autres non ! :) Et moi je reste admirative de ces Mamans au foyer car c'est loin d'être une partie de plaisir !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un travail en tout cas c'est tout comme et c'est comme cela que je considère ce métier d'être maman à temps plein lol. Pour mon 1er fils, j'avais également repris vite mais a 80% et j'en avais été pleinement satisfaite. Puis j'ai changé de boulot et les contraintes horaires étaient pire que tout avec jamais 2 jours consécutifs!
      C'est bien au début et puis après moins sauf si on trouve toujours de quoi s'occuper mais tout est presque payant! Et quand on est mère au foyer ou au chômage comme moi, on a tout de suite plus de frein et ceux même si ont utilise beaucoup nos petites mains créatives (ou pas;)

      Merci pour ton retour Suzanne.
      Je t'embrasse

      Supprimer
  2. Pour moi ce fut l'inverse, je pensais mettre au monde mon bébé puis repartir travailler à la fin de mon congé maternité (mon côté feministe sûrement!) Et puis plus ma grossesse progressait et plus le nombre de mois que j'envisageais de passer auprès de mon petit bout augmentait... J'ai finalement décidé de prendre un an. Et j'en profite désormais pour faire du sport, jouer avec mon fils, monter ma boutique en ligne et envisager une nouvelle formation professionnelle... Au final on a les mêmes envies, mais pour ma part j'ai appris à aimer rester à la maison (du moins pour l'instant). Faut dire que la dépression post-partum fait des ravages à l'estime de soi, alors prendre le temps de la reconstruction et goût à de nouveaux projets, c'est aussi a ça que me sert le temps passé auprès de mon bout de chou.
    Tout ça pour dire que je comprends qu'on puisse avoir envie de s'épanouir en dehors de sa vie de mère et c'est tant mieux ! J'aime vos articles, même si parfois mon/mes avis/impressions/sentiments peuvent diverger du/des vôtres, mais vous osez écrire ce que personne n'ose dire. Vous parlez avec le coeur, sans tabous et sans filtres. C'est un plaisir de vous lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait une "petite" dépression quelques mois après la naissance de mon dernier et ça a été difficile (même pour mon couple) mais j'ai aimé être à la maison mais aujourd'hui cela fera bientôt 1 an et cela devient difficile de supporter le quotidien! Je n'ai jamais dit que je n'appréciais pas mais aujourd'hui je l'apprécie tout bonnement moins...
      Je comprends ton côté féministe et j'adore ça...
      Quel est ton projet? tu souhaites vendre quoi?
      Nous avons toutes les deux un projet qui je l'espère nous portera 2 fois plus vers le bien être personnel et vers le succès a la fois pro et personnel.
      L'avantage d'être auto-entrepreneur à la maison c'st de pouvoir passer du temps avec son enfant tout en travaillant mais est-ce si simple? à voir...
      Merci beaucoup pour ton retour Madame Anonyme, merci pour tout.
      Amicalement,
      Amandine

      Supprimer
  3. Hello, je comprend tout à fait ton désir de retrouver une vie de femme, tout en gardant ta vie de maman. Pendant longtemps j'ai enchaîne les petits boulots et les périodes de chômage pour profiter au maximum de ma fille. Elle a 12 ans. Au jour d'aujourd'hui j'ai envie de trouver un boulot qui me plaît, juste pour moi. J'espère que ton projet va aboutir et ne culpabilise pas de dire que me métier de mère au foyer n'est pas fait pour toi. Des bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohh toi!!! merci pour tout tes messages ici et sur instar, c'est tellement adorable d'avoir lut et laissé un joli et doux commentaire...
      Tu recherches dans quel domaine? C'est pas mal de bosser un temps et puis stopper un peu (quand c'est voulut c'est mieux lol) mais j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de CDD et qui la plupart du temps ne sont pas reconduit pour des raisons inconnues!
      Je te souhaite le meilleur également.
      Bisous tout doux
      Amande

      Supprimer
    2. Hello, je découvre ton blog et j'ai apprécié ton billet. Mon cœur balance parfois...J'enchaine les CDD dans mon domaine pro car peu de CDI dans ce qui m’intéresse vraiment. Parfois j'aurais envie de tout envoyer valser et poursuivre mes projets persos comme celui d'avoir un 2e enfant. Pour le 1er ce fut finalement facile. J'ai terminé un CDD et avec mon mari nous nous sommes dit, on tente de faire un enfant et nous verrons bien côté boulot pour moi. J'ai appris ma grossesse 2 semaines avant de démarrer un CDD de 6 mois. Ça tombait bien au final mon congé maternité à commencé lorsque mon CDD a pris fin et l'entreprise m'a reprise peu de temps après la fin de mon congé mat'. Mais bon, pour un 2e je préfèrerais avoir le luxe de la stabilité pour reprendre à temps partiel, bénéficier d'un congé parental peut être. Si je choisis de rester à la maison, j'ai peur de culpabiliser un brun vis à vis de mon mari qui part travailler au quotidien, et si ....un malheur tombait sur notre famille (on n'est jamais à l'abri) ce sera difficile de reprendre une activité. J"ai fait des études supérieures, me suis déjà ré-orientée; ne serait-ce pas un peu du gâchis de tout arrêter? L’auto entreprenariat ? ca serait top (vu que les entreprises ne veulent pas embaucher haha) mais dans quoi? oserais-je me lancer ?
      Voila mon cheminement à moi. Merci pour ta franchise en tout cas.
      Bonne route dans ton année 2018 et l'avancement de ton super projet !

      Supprimer
    3. Me chère Marilyne, je suis confuse j'étais persuadée de t'avoir répondu!!! ça n'a pas du prendre en compte c'est fort dommage car ton commentaire est riche et profond. Je te remercie mille fois pour tes mots, ton courage et ton envie. Tu me sembles être forte malgré tout alors je te souhaite le bonheur de trouver un travail qui se correspond et dans lequel tu t'épanouie.
      Énorme bisous

      Supprimer
  4. Tu as totalement le droit de ne pas aimer. Ce n'est pas facile au quotidien de rester h24 à la maison. Je comprend parfaitement et je suis d'accord avec toi quand tu dis tu croyais profiter de moment pour toi. Non, on en a pas, surtout quand les enfants sont encore à la maison. Car une fois à la sieste, on s'occupe de ce que l'on a pas pu faire en matinée. Moi je l'ai choisi, je ne le regrette pas et je me plait comme ça. Je ne me voit pas reprendre le travail quand baby boy ira à l'école. Je souhaite m'occuper de ma maison (qui sera peut-être en travaux). Si tu souhaite reprendre, c'est ton choix et du moment que toi et tes boys êtes heureux c'est le principal :). Ils préféreront une maman épanouie. Je t'embrasse ma douce <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai peur d'être totalement perdu en étant h24 avec eux puisque je sais déjà que si je ne démarre pas mon entreprise et que je ne trouve pas de travail, nous allons devoir arrêter la nounou et sincèrement je ne pourrais pas! j'ai peu de ne plus avoir de force et d'énergie, j'ai peur même de moins les aimer. J'ai besoin de ce rythme, j'ai du mal a rester en place. Surtout l'hiver on ne sort jamais! Bref, j'apprécie énormément ton soutient et tes mots ma binôme et tu sais a quel point j'aime mes enfants à la folie et que la maternité m'a vraiment révélé en tant que mère mais en tant que femme également...
      Tendrement,
      Ta binôme

      Supprimer
  5. Coucou ma douce! Je t'avoue que si mon mari gagnait super bien sa vie et que j'avais le choix, je crois que je pourrais me contenter de rester à la maison pour m'occuper de mes enfants, mais j'aurais ensuite des remords à faire du shopping! Donc, avoir au moins un mi-temps me semblerait indispensable ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi une question d'argent et je pense quoi toi (quoi que je suis un peu maso et féministe peut être mais j'aurai aèlgres tout besoin de bosser un peu car j'aime tellement mon métier! mais que quand je le voudrais). Avec de l'argent on peut tout faire: du sport, du shopping, des activités, des musées et tout et tout lol. Pas de question a ce poser juste profiter du temps comme il faudrait qu'on le fasse tous. Tu crois pas?
      On sent la prof qui n'en peut plus;) lol
      Des bisous ma Frau

      Supprimer
  6. Comme je te comprends . Pour mon fils , j'ai retrouvé du travail lorsqu'il avait 7 mois . Pour la fille , dès la fin réglementaire de mon congé maternité j'ai repris . A la fin de mon contrat , j'étais presque heureuse d'avoir tout l'été voir plus devant moi pr m'occuper d'eux .... ma fille allait avoir 2 ans , mon fils entrait en PS ... puis j'ai passé mon concours d'atsem que j'ai obtenu 6 mois après , je pensais pouvoir trouver du travail à la rentrée de septembre 2017 .... mais non ! Actuellement je suis assistante maternelle, mais de rester chez soi tous les jours , gérer uniquement le ménage , le repassage , les repas et les enfants .... STOP ! Alors tes mots résonnent beaucoup en moi ; j'ai également besoin d'une vie sociale, de ce rythme à 1000 km/h , pour pouvoir me dire : " Enfin en week-end, je vais pouvoir souffler ! "
    Plein de belles choses et de réussite pour ton projet ma belle . Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou quand même que tu ne trouve pas! on en manque ici en tout cas!! Je comprends que se doit pas être simple et j'aime les enfants mais je ne pourrais pas travailler avec eux de cette façon. Toi ou ma nounou par exemple le font si bien;)
      Vous faites quelque part parti de notre famille.
      Gros bisous je te souhaite le meilleur.

      Supprimer
  7. Pourquoi veux-tu que cet article fâche ? Chaque femme (et chaque homme) a le droit de choisir le rythme et la vie qui le rend le plus heureux. Il n'y a pas de culpabilité à écrire un article qui se contente de décrire ce que tu as aimé puis de moins en moins supporté en étant mère au foyer. Tu as raison de dire que c'est très compliqué de trouver sa place de femme lorsque l'on reste chaque jour avec ses enfants. Même si je suis contente de pouvoir travailler de la maison et être chaque jour avec mes enfants, je reconnais avoir dû dernièrement mettre certaines choses en place pour pouvoir me retrouver moi, rien que moi et pouvoir de nouveau prendre soin de moi. Et je mets au défi chaque maman d'affirmer que tout coule toujours de source.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline pour ton merveilleux retour... Je suis très touchée. Je ne sais pas, je crois que j'avais un peur de me faire pointer du doigt par certaines lol
      Bisous tout plein

      Supprimer
  8. Bonjour, je crois que le principal est de savoir s'écouter et d'être en phase avec soi-même. Peu importe le regard de la société, de la famille ou des amis....Quand on est maman (ou papa), on essaye de donner le meilleur de nous même à nos enfants, qu'on le veuille ou non nous sommes leur premier modèle. Il est important de choisir les chemins qui nous rendent heureuse et épanouie pour que nos enfants le soient aussi : pour certaine ce sera de ne plus travailler, de changer de métier, de poursuivre leur carrière... Pour ma part j'ai d'abord choisi de lever le pied puis d’arrêter mon métier d'artisan pour enfin créer une nouvelle activité qui soit compatible avec notre choix de ne pas scolariser nos enfants... Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aline, Le plus difficile je crois c'est de l'admettre! D'être vrai et droit avec soie même effectivement. On donne ce que l'on peut et comme on le peut et il est vrai que même si on me dit que je suis a priori une bonne mère pour mes enfants le fait de penser et dire cela me pose problème et parfois j'ai l'impression que ces deux pensées ne coïncides pas ensembles!! Merci encore une fois pour ton passage ici et tes mots rassurants. Je t'embrasse fort

      Supprimer
  9. Merci pour cet article !! Voilà 3 mois que mon fils, Valentin est né. Après une fin de grossesse et un accouchement compliqués, j'ai décidé de prendre 6 mois de congé parental. La décision fut rude. En effet, je suis quelqu'un de très actif qui aime avoir une vie sociale et mon jardin secret. Je suis, comme toi, quelqu'un d'indépendant. Ton article résonne en moi qui me dis tous les jours (oui, tous les jours) que je suis partagée entre être heureuse à la maison à voir mon fils grandir et avoir envie de reprendre pour partager autre chose que des RDV médicaux avec du personnel médical pas toujours très bienveillant. Oui, c'est dur de le dire autour de soi. Etre maman devrait être la chose la plus attendue et la plus belle. Mais être à la maison est un sacerdoce. Ne pas avoir une minute à soi, être dans l'hypervigilance demandent beaucoup. Beaucoup. Et, avant de le vivre, on ne peut pas le mesurer. Donc, on ne peut pas juger non plus. Nous vivons dans une société où la pression sur les mères est omniprésente et c'est parfois dur à gérer, alors MERCI pour ton positionnement qui désacralise tout cela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elodie, je suis ravie que tu es aimé voir et lire ce genre d'article. De penser qu'il peut aider ou même ne un peu booster ou pousser me fait le plus grand bien... Tu as l'air d'avoir eut des "difficultés" durant les 3 mois pour ton fils ou je me trompe?!!
      ça a été difficile d'accepter et surtout de réaliser que je préférais cette situation la et pas une autre. J'aurai tant aimer dire que je préféré rester avec eux et que j'en suis heureuse mais non!!! Ecrire m'a permis de m'admettre et c'est très bien... Merci pour tout
      Tendrement
      Amandine

      Supprimer
  10. C'est bien d'avoir eu un aperçu. Tu as pu te faire ton opinion sur la question.
    Je crois que j'ai toujours su que ça ne serait pas ma place. J'aime aller travailler, rencontrer du monde, avoir une vie en dehors de ma vie de maman. Je dirais que c'est l'équilibre qu'il me faut.
    Chaque mère est différente et c'est à chacune de trouver ce qui lui convient le mieux. Le tout est d'être bien dans ses baskets et dans sa vie de famille!
    Belle journée et merci pour ton témoignage. C'est toujours enrichissant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marie , j’apprécie ton passage par ici et ravie de savoir enfin lire que je ne suis pas seule à le ressentir et le penser...
      Je pensais pourtant que ma place pourrait être également à la maison mais je me rends compte que ce n'est pas le cas et je préfère le voir et l'assumer plutôt que d'insister et ne plus aimer cela.
      Bisous pour ton propre partage ici.
      Amandine

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Aïe Aïe!! Enceinte mon ventre me gratte!!

Récemment on m'a demandé si mon ventre m'avait gratté pendant ma grossesse!!! Après un petit moment de réflexion effectivement mon ventre m'a gratté pendant presque toute ma grossesse mais surtout au début. Cela avait commencé autour du nombril puis c'était dispersé au fur et à mesure de ma grossesse autour de mon ventre, un peu mes seins mais aussi mes fesses alors c’est vachement pratique dans les transports ;)
J'avoue avoir oublié ce détail!! On oublie mais je pense qu’il est intéressant et important de savoir pourquoi et à quoi cela est due surtout que ça peut être une sensation désagréable ou presque !
Pourquoi cette sensation?
Cette sensation est bénigne et classique. Elle est tout simplement due à la peau de votre ventre, de vos fesses ou encore de vos seins qui s'étire au fur et à mesure de la grossesse et l'évolution de votre corps (prise de poids). La peau se déshydrate et devient plus sensible ce qui provoque cette sensation désagréable de démangeais…

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 
Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 
Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 
~~~~~~ Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire!  Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se…

Promis papa,ce soir je serai sage... (charge mentale)

Ces soirs où il part très trop rapidement les chercher. Cette course interminable que je connais tout les matins dès 6h, lui aussi le vit à partir de 16h, le chrono est lancé pour lui.

Il récupère la voiture que je lui ai laissé le matin même, il file, il court pour aller chercher Matt qu'il aime retrouver dans les bras de la nounou le sourire aux lèvres...
Il aime quand tout c'est bien passé et quand son bébé n'est pas grognon. Il en profite plus et comme je le comprends. Il part ensuite chercher Sam à l'école et depuis la rentrée, oui parce que c'était sa 1ère année à l'école, il appréhende l'idée que Sam n'aura pas été sage. Il appréhende que la maîtresse lui dise qu'aujourd'hui ça n'a pas été parce qu'il sait très bien que cela va se répercuter sur sa soirée jusqu'à ce que je rentre si ce n'est plus! Pourtant tout ce qu'il veut entendre c'est "papa, j'ai été sage aujourd'hui", qu'il lui montre to…