Accéder au contenu principal

Juste un au revoir...

Ce matin, j'ai le coeur serré.
Ce matin, je n'ai pas envi de partir et de passer le pas de sa porte.
Ce matin, j'ai envi de rester près d'elle, près d'eux. J'ai juste envi de les regarder tous les deux tout simplement, rester dans un coin et puis c'est tout...

Juste voir comme ils se regardent et comme ils se sourient et entendre leurs éclats de rires...

~~~~~~

Il y a 2 mois et demi, j'appréhendais de la rencontrer,  je pensais que je serais sereine mais c'était juste pour ne pas m'en dissuader parce que je savais que ce choix serait dure mais malheureusement pour moi nécessaire. Je n'avais pas le choix de reprendre le travail aussi rapidement non plut!

Mon coup de coeur était là, il était assis sur son canapé face à nous. Les jambes croisées je crois, les mains jointes et le dos bien droit de façon très professionnelle et elle semblait ne rien laisser paraître d'autre, en tout cas pas maintenant...

Je vous avez parlé de sa voie si douce qui n'a jamais changé... Cette voie qui berce, cette voie qui rassure...
Ce matin là ou en discutant avec elle des difficultés que nous traversions les nuits principalement et moi de mon travail qui allait bientôt finir, l'entendre me dire que tout ça était normal, que mes gestes parfois brusques étaient normaux et compréhensifs que nous étions toutes et tous certainement passés par là. Tout ses mots m'ont fait verser une larme. Tant pis j'avais montré ma faiblesse mais il me semble bien qu'elle est moi sommes pareil sensibles et un peu fragiles...A ce moment là, entre deux de mes larmes, j'ai cru apercevoir ses yeux brillant quand elle l'a remarqué!
Et Oui, elle aussi sait ce que c'est une maman débordée, dépassée et fatiguée... Faut dire qu'être assistante maternelle n'est pas chose simple et j'imagine aussi que parfois il faut faire fasse à des parents et leurs enfants pas simple à vivre non plus...

~~~~~~

Il y a ces matins, ou les regarder tous les deux ensemble pourraient me rendre folle de jalousie mais ils me remplissent tellement de joie.
J'étais fière du choix que j'avais fait, de la choisir elle est pas une autre.

Vous dire que Matt avait des gestes tendre et très câlins. Le regarder approcher sa petite main potelée sur le visage doux et tendre de cette femme. Le voir agiter ses mains et ses pieds dès qu'il la voyait s'approcher...

J'ai durant ses moments là, réalisé que le soir je ne prends jamais le temps de prendre mes enfants dans les bras depuis que j'ai repris le boulot. Pourtant les embrasser et les enlacer ne coûte rien à part du temps quand on pense ne pas en avoir...
Les embrasser, les choyer.
Un câlin pourquoi ne pas avoir le temps de leur faire un câlin alors que je ne peux m'en passer et qu'ils me regardent avoir leurs yeux brillant. Ils me sourient, rigolent et me parlent mais en retour je leur donne un sourire bien trop bref et minimaliste à peine sincère parce que je pense à ce que je vais faire à manger, je fonce souvent dans la cuisine parce qu'il est 21h souvent passée. Et d'ailleurs peut importe l'heure qu'il est, je ne prends plus le temps ou plutôt je ne me le donne pas.
Puis-je parler de charge mentale parentale?
Je prépare le repas, fais tourner une lessive qui pourra sécher dehors puisqu'il fait chaud, je prépare le biberon de 22h un peu en avance pour gagner du temps mais pas trop et je fais couler l'eau pour le bain quand c'est le jour de bain ou plutôt quand on y pense! Et c'est quand je prends le temps pour eux avec eux, qu'il est l'heure que Sam aille au lit. Je ne lui raconte plus d'histoire parce qu'il est déjà 22h mais je le lui promet bien souvent le lendemain! Une promesse que je n'arrive plus à tenir.
Matt lui, il est l'heure du biberon il réclame depuis un moment et souvent il s'endort paisiblement dans mes bras. sans remarquer que c'est moi et pas son père mais j'aime à me dire qu'il sent mon odeur...J'ai encore souvent mes chaussures aux pieds d'ailleurs...Parfois je le laisse s'endormir au creux de mon cou et j'aime le regarder avec sa moue et sa bouche grande ouverte comme ci il indiquait qu'il était paisible à présent...Maintenant qu'il était avec moi.

~~~~~~

Aujourd'hui, était la dernière journée auprès d'elle... J'espère que Matt la retrouvera dès septembre parce que je suis persuadée de ne pas trouver mieux. Pour ma part j'ai trouvé ma perle...

Merci Maria 

Photo non libre de droit
"Nounou"


Commentaires

  1. Ho dit c'est bouleversant! Je me doute que tu vas lui donner des nouvelles de Matt très vite :). Elle sera sûrement bien contente.. Bisous ma binôme d'amour :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laeti, oui j'ai été très touchée par cette femme et je crois bien que ça a été réciproque... J'attends des nouvelles de l'inscription en crèche pour Matt et enfin pouvoir prendre ma décision pour septembre.Merci pour ton petit mot

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 
Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 
Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 
~~~~~~ Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire!  Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se…

Promis papa,ce soir je serai sage... (charge mentale)

Ces soirs où il part très trop rapidement les chercher. Cette course interminable que je connais tout les matins dès 6h, lui aussi le vit à partir de 16h, le chrono est lancé pour lui.

Il récupère la voiture que je lui ai laissé le matin même, il file, il court pour aller chercher Matt qu'il aime retrouver dans les bras de la nounou le sourire aux lèvres...
Il aime quand tout c'est bien passé et quand son bébé n'est pas grognon. Il en profite plus et comme je le comprends. Il part ensuite chercher Sam à l'école et depuis la rentrée, oui parce que c'était sa 1ère année à l'école, il appréhende l'idée que Sam n'aura pas été sage. Il appréhende que la maîtresse lui dise qu'aujourd'hui ça n'a pas été parce qu'il sait très bien que cela va se répercuter sur sa soirée jusqu'à ce que je rentre si ce n'est plus! Pourtant tout ce qu'il veut entendre c'est "papa, j'ai été sage aujourd'hui", qu'il lui montre to…

Une maison vide, une grande première fois sans lui et de délicieuses retrouvailles #holidays

J'attendais ce jour avec impatience, ce dernier jours de vacances et certainement un des vrais premiers jours qui signait le début de l'automne. Celui ou il pourra courir dans les feuilles aux couleurs à la fois cuivre, orangé ou encore légèrement vertes. Ces feuilles dont certaines se feront magnifiquement transpercer par la lumière d'un soleil incertain d'un mois d'octobre et pour lequel le bruit du craquement de leurs feuilles chanterait dans nos oreilles comme une douce musique.

J'attendais avec impatience ce soir ou le calme pourrait régner dans ma maison. Je rêvais de ce moment de répit où j'arrêterai de punir et de crier, celui aussi ou les négociations ne seraient plus, les non au lever, les non pour s'habiller ou aller aux toilettes, les non aux vidéos ou à un bonbon alors qu'il n'est que 6h30 du matin ou encore 19h le soir!
Je rêvais de cette maison calme et j'étais persuadée que ce calme serait appréciable et m'apaiserait enfin.