Accéder au contenu principal

Témoignage: Enfants rapprochés

Justine a rencontré Romain très jeune, ils sont toujours ensemble et s'aiment passionnément. Il y a eut quelques épreuves, la vie me direz-vous. Mais avoir des projets et parfois devoir attendre parce qu'on est trop jeune, on attend impatiemment de trouver un travail, d'habiter ensemble puis enfin envisager d'agrandir la famille. Là encore, parfois des épreuves supplémentaires. On peut aussi se dire que c'est la vie qui a choisit, ou que se n'était tout simplement pas le moment mais on s'en fou, on cherche tous le bonheur peut importe de quelle façon, on veut être réunit, soudé et ces deux là le sont et l'ont été depuis toutes ces années.

Justine, je l'a connais personnellement, mais sachez qu'ici et aujourd'hui j'ai découvert des choses, des choses que je ne savais pas parce que parfois on se perd de vue, on habite loin mais franchement pas tant que ça... Elle me touche à chaque mots, à chaque pensées...

Je vous laisse découvrir son histoire. Elle nous parle de son expériences d'avoir eut des enfants rapprochés voulut ou non et en revanche ici cela n'avait pas été son choix. Quand ça arrive par surprise c'est bon mais tout se bouscule...

Merci Justine pour nous partager ton expérience, on ne dit pas souvent la difficulté d'être mère pour deux et femme pour un...

******

amandine marsault
Photo non libre de droit

1- Justine, peux tu nous raconter depuis quand connais-tu Romain Et depuis combien de temps vous êtes ensemble?

->J'ai rencontré Romain au bout de ma rue. Nous avons quasiment grandit dans cette rue depuis toujours. 
Mais nous nous sommes intéressés l'un l'autre qu'à mes 16ans. Aujourd'hui, ça fait 14ans que nous sommes ensemble.

2- A partir de quand avez vous eut le projet bébé 1? Ça c'est t'il passé comme tu le souhaitais?

-> J'ai depuis très jeune ressenti l'envi d'être mère, lier au rapport que j'avais avec la mienne je pense. Mais nous voulions être stable financièrement et installé pour donner la vie dans de bonnes conditions matérielles. Cependant, Monsieur était moins pressé que moi et reculait la "mise en route". Beaucoup de frustration pour moi et de débats tard le soir, un jour il m'a dit être prêt! Cela faisait environ 12ans que nous étions ensemble (Mais 2ans de ménage).

3- Comment s'est passée ta première grossesse et Quelle joie as-tu ressenti?

-> Cela a mis plus de temps que nous le pensions Mais cela a permis de nous rapprocher. Joie immense qui c'est transformer en souvenirs amère, triste et perte de confiance en mon corps...
A la 1ere Echo nous apprenons que c'est un œuf clair. S'en suit une prise de médicaments aux effets  inefficacement douloureux puis une intervention. Mon dossier médical considère cela comme une grossesse... mon cœur avais tant aimer ce ventre rond Mais vide..
A la découverte de la grossesse de mon fils j'étais du coup plus craintive mais si heureuse de porter enfin la vie!

4- Combien d'enfants souhaitiez-vous avoir?

-> On ne s'était jamais posé la question à vrai dire. On se laissait le temps de se découvrir parents.

5- Tu es tombée enceinte de ton deuxième enfants quelques mois après la naissance de ton Fils! Peux tu nous raconter Si c'était un souhait d'avoir des enfants rapprochés? Quelles ont été vos questionnements ou interrogations?

-> Au 3mois de mon fils, J'ai fait un test de grossesse s'en savoir pourquoi et il s'est avéré positif. 


Entre, rires nerveux et pleurs cela a été une surprise 

Nous avons eu peur en premier lieu, il ne faut pas se mentir. On ne pensait pas que cela aurait pu être possible. Je me suis beaucoup sentie coupable pour mon fils (encore aujourd'hui et je crois souvent que nos rapports s'en ressentent) de ne pas avoir eu plus de temps seul avec lui. Nous avions peur côté finances et gestion/organisation au quotidien. Et il faut se l'avouer peur du regard des gens. (Et certains non pas été tendre).

6- Quand tu parles dû regards des gens peux-tu nous "dire" ce qui a été le plus blaissant pour toi? pour vous? Comment as-tu surmonté ces mots, ces regardes et les différents jugement?

-> Pour le coup je vais vous confier que le plus blessant à été une phrase d'un proche disant: 

"Pourquoi tu me fais ça? Je te pensais plus intelligente"

Le fait de remettre en question mes/nos choix de vie. Surtout de ne pas être heureux pour cet enfant à naître.

7- Tu as eut une petite fille pour deuxième enfant, j'imagine Que tu as dû être pleinement heureuse (un garçon puis une fille). En revanche nous sommes beaucoup (Moi y compris) à se demander comment gérer deux enfants qui n'ont que quelques mois d'écart! Peux-tu nous raconter ton expérience et quelques conseils que tu peux donner aux mamans qui sont dans ton cas?

-> J'étais persuadée attendre un autre petit mec et je m'y voyais déjà avec ma bande de boys. Donc l'annonce du sexe à été ... bizarre.. je me sentais tellement sure de moi. Il m'a fallut quelque temps pour m'y faire (surtout que Les Échos étaient pas top à chaque fois). Aujourd'hui je suis ravie d'avoir le côté pile et le côté face lol (fille/garçon).

Ils ont 11mois d'écarts et c'est ... sport! 

Surtout au début (ne parlons pas de la grossesse avec un bébé qui demande beaucoup et ne marche pas) le maître mot est: ORGANISATION, tout anticiper. (À s'en faire griller quelques neurones).
Préparer la veille les vêtements,biberons, sac, manteaux.. faire les repas (petits pots) et les congeler.. garder la voiture à côté ..avoir un porte bébé.. ne pas mettre de gros pull sous peine de mourir étouffer par sa proche chaleur. 

...Sérieusement, tu as eut le temps de trouver le temps pour t'organiser? Personnellement mes enfants on 3 ans d'écart mon dernier n'a pas 2 mois mais comme Toi j'y ai perdu plusieurs neurones mais parfois je n'y arrive pas du tout ou plus du tout;)

->Sincèrement, j'ai essuyé pas mal de plâtre et mon front aussi mais aujourd'hui encore je le fait. Comment faire quand tu as la petite en porte bébé qui pèse 9kg et que le plus grand de 10kg fait une crise pour être porté?!? Bah, tu bricoles, tu sue, t'as mal partout...

Tu es mère quoi... 

J'ai eu aussi le temps car J'avais des horaires décalées donc des moments sans enfants, c'est finit maintenant, une course permanente est de mise.

8- Qu'elle a été ta plus grande "peur" ou angoisse d'avoir deux enfants rapprochés?

-> Que lui m'en veuille et qu'elle ne l'aime Pas. De ne pas nouer de lien avec elle. Puis les finances et quel avenirs on pourrais leur offrir.

...Tes peurs ont t'elles finient pas s'envoler? Es-tu encore inquiète? Tu parles beaucoup de ton Fils mais n'as-tu pas eut de craintes pendant ta grossesse pour ta fille (Que ton bébé ressente ton stress, la détresse de tes craintes avec ton fils etc...?). 

-> Je suis toujours inquiète (de nature🙄) de leur complicité notamment même s'ils ont l'air de s'adorer. 
La grossesse de ma fille a été express car pas le temps de prendre le temps avec mon fils si petit. Et évidement que j'ai eu peur qu'elle le ressente. Je me culpabilise autant pour l'un que pour l'autre de n'avoir pas eu et de n'avoir pas le temps avec chacun d'eux en individuel (mon fils est assez exclusif avec moi et avec un caractère difficile).

9- Ta plus grande joie?

-> De les voir s'aimer ! Et d'aimer ma famille non conventionnelle!

10- Que penses-tu quand tu dis que ta famille est "non conventionnelle"?!

-> Non conventionnelle dans le sens où dans mon entourage les enfants rapprochés on ne connaissait pas. Et aussi, par ce que je suis toujours entrain de courir.. On doit passer pour des dingues lol...

BONUS: Justine, la petite question en plus;) Souhaites-tu ou plutôt souhaitez-vous avoir un autre enfant? 

Pour ma part non je ne souhaite pas en avoir un troisième mais en ce qui concerne le papa Romain lui reste indécis sur la question, oups...;)

"Une coupe de folle, 2 gamins dans les bras ,
les chaussettes de ma fille qui se barrent et
mon petit mec qui m'en fait voir de toutes les couleurs..."
La vraie vie c'est ça...

Commentaires

  1. Ah ah je me retrouve totalement dans cet article! Que ce soit pour la 2nde grossesse, l'organisation (tout est planifié!) Ou les inquietudes (perso j'au toujours eu l'impression de "delaisser" ou du moins de prendre moins de temps pour ma fille ) Bon courage à toutes! (On y arrivera!)
    Laure (maman d'Antoine 22 mois et Louise 9 mois)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Un regard dans le rétroviseur: Toi et ta venue au monde

Il y a une chose que je gardais en moi, cette chose que je voulais ne jamais vous dire mais que j'ai tant besoin d'écrire...

J'aurai pu garder cette partie de l'histoire pour moi, rien qu'à moi, rien qu'à lui aussi. Oui, parce que cette histoire, ce petit bout d'histoire  n'aurait pas était là sans lui! 
~~~~~~
Lui, mon deuxième fils, Matt que j'ai tant voulu et attendu! Toi qui seras resté jusqu'au bout. Toi, que j'aurai porté plus de 9 mois et toi que j'ai pensé perdre dans cette chambre vide, froide et seule au monde ce 6ème jour après terme mais aussi cette peur terrible à la vue de ce cordon!
~~~~~~
Avec toi, je n'ai absolument pas connu les premiers mois à ne supporter que les spasfons et le gaviscon. Je n'ai pas eut le temps d'apprendre par coeur les contours de la cuvette des toilettes! La porte des urgences non plus. Tu te portais Toujours bien, Un bébé tonique et en pleine forme me disait t'on! Un bébé qui venait colle…

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 
Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 
Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 
~~~~~~ Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire!  Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se…

Promis papa,ce soir je serai sage... (charge mentale)

Ces soirs où il part très trop rapidement les chercher. Cette course interminable que je connais tout les matins dès 6h, lui aussi le vit à partir de 16h, le chrono est lancé pour lui.

Il récupère la voiture que je lui ai laissé le matin même, il file, il court pour aller chercher Matt qu'il aime retrouver dans les bras de la nounou le sourire aux lèvres...
Il aime quand tout c'est bien passé et quand son bébé n'est pas grognon. Il en profite plus et comme je le comprends. Il part ensuite chercher Sam à l'école et depuis la rentrée, oui parce que c'était sa 1ère année à l'école, il appréhende l'idée que Sam n'aura pas été sage. Il appréhende que la maîtresse lui dise qu'aujourd'hui ça n'a pas été parce qu'il sait très bien que cela va se répercuter sur sa soirée jusqu'à ce que je rentre si ce n'est plus! Pourtant tout ce qu'il veut entendre c'est "papa, j'ai été sage aujourd'hui", qu'il lui montre to…