Accéder au contenu principal

Naissance de la vie

Aujourd'hui j'aimerai vous parler d'un livre, un livre qui m'a ouverte à la vie. La vie de mon enfant et celui à venir...

Ce livre c'est celui de Frédérick Leboyer...

**********

Nous parlons souvent de notre vécu lors de l'accouchement, quand on donne la vie et le moment ou nous devenons mère.

Ce moment souvent douloureux et qui dure, dure et dure: 9 mois à le porter et plusieurs jours ou heures de dure labeur à essayer de le stimuler pour qu'il sorte ENFIN (parfois simplement, parfois pas).

Nous avons tellement hâte de faire sa rencontre après plusieurs mois à être malade entre nausées, mal de ventre, mauvaise digestion, constipation, nuits écourtées, 9 long mois. 
Se battre entre le teint gris, la prise de poids, les vergetures, les joues qui gonflent et le double menton qui commence à pointer le bout de son nez. Entre gaviscon et spasfon, entre fausses contractions et faux travail. Bref 9 long mois.


Les 9 mois sont une autre histoire...

**********

Oui on se plaint parce que c'est long, parce que la douleur de l'accouchement est une naissance et on parle de nous, de notre conjoint que nous avons certainement voulut "étriper" ou "insulter" à plusieurs reprise et aussi à l'équipe qui nous entoure (aides soignante, infirmière etc...).

MAIS, pensons nous à notre bébé? Notre enfant qui va naître? Notre enfant qui à passer 9 mois à se développer, à grandir dans notre ventre. Il nous a souvent écouté et ressenti. Nous l'avons bercé, secoué et peut être stressé lors de nos humeurs merdique. Il a entendu le son de notre voix parfois douce parfois forte.
Un jour il a eut de la place et s'est certainement éclaté comme on s'éclate dans un parc d'attraction et un jour il n'en a plus eut et se sent certainement comme prisonnier en ce demandant ce qui l'attend parce-qu'il se sent comme oppressé...

Il connait tout de nous et nous ne connaissons rien de lui...

********

Lors des premières contractions bébé se sent bercé parce que pour lui se sont des mouvements lents et doux, des vas et vient alors que pour nous ça commence à être l'enfer sur terre.
Il nous sent souffrir et nous tordre de douleur, il nous sent nous inquiéter et nous demander ce qu'il se passe mais le pauvre il n'y peut rien alors calmons nous un minimum;)
Bon ok, cela me parait difficile et merci la péridurale.
Pensée et honneur à toutes celles qui ont accouché sans.

**********

Dis maman c'est comment dehors? Qu'est ce qu'il m'attend? Maman, je crois que j'ai peur!
 Après une première grossesse et un premier accouchement on serait leur expliquer et les préparer à la vie du dehors...

**********

Avons nous seulement déjà pensé à la souffrance que notre bébé puisse ressentir lors de la poussée ou lors d'une césarienne ou quand ça devient risqué pour lui?
Lors de ma naissance, ma maman a accouché prématurément, un concentré de crise d'appentice. Une douleur atroce pour elle et pour mon père, une décision difficile à prendre (c'était elle ou moi) et un bébé qui avale un liquide qui ne connait pas et lui fait du mal mais un bébé qui va naitre, qui va se battre. Une mère qui se bat (inconsciemment puisqu'elle est endormit comme la belle au bois dormant) aussi pour survivre mais aussi pour voir son bébé éveillé avec un coeur qui bat et des yeux qu'elle espère eveillés. 
Imaginez le choc que le bébé a du vivre lui aussi? Le choc de l'entrée à la vie?

**********

Un bébé souffre aussi lors d'un accouchement. Il souffre quand il respire pour la premiere fois, il souffre peut être aussi parce que les premières mains qui le prennent ne sont pas rassurante ou trop ferme ou encore pas assez douce (il sent peut être que se ne sont pas celles de ses parents), il se sent poisseux et souhaite certainement trouver le coeur, les bras, les mains, la chaleur et la voix de sa maman ( à part quand elle a "crié" juste quelques minutes avant).

Maman où es-tu?
Je suis là mon ange mais on doit malheureusement s'occuper de toi avant (mais qui a décide de ça?).
Je te rencontre sur ma poitrine, tu es nu et tu portes déjà un bonnet sur la tête (sur le coup cela me fait penser aux 7 nains) mais ce moment, cet instant attendu n'est que de trop courte durée autant pour moi que pour toi.
Tu t'en vas déjà.

**********

On coupe rapidement le cordon qui le liait, le cordon qui representait un repère, un battement de coeur pour lui. Ce geste pour nous si bénin et si vif, rapide et bien douloureux pour lui (pas une douleur physique mais émotionnelle). Un geste timide et fébrile de celui qui le coupe.

CE CRI, celui que tout le monde attend avec impatience mais ce cri que signifie t'il?

Je me suis posée moi même cette question? Je m'étais dit que leur crient ne signifiaient pas forcément un cri de respiration, un cri de vie mais peut être autre chose? Peut être un manque, peut être un besoin ou peut être pire une douleur ou tout "simplement" la peur de cet inconnu?

Pour ma part je n'ai pas entendu mon fils tirer CE cri. Quand il est enfin sorti et quand je le voyait à peine et bien je ne l'ai pas entendu tout de suite alors mon instinct comme celui de mon homme a été de se dire: "Que lui arrive t'il? Est-ce que tout va bien?
Puis ensuite, un pleur et des gazouillis. 
Un pur bonheur. 
Après avoir lu les lignes de ce livre j'ai le sourire et une larmes au coin de l'oeil...

***********

Nous pensons et pensions (surtout avant car ce livre à été écrit dans les années 70/80, année tabou et années folles) que nos bébés étaient juste des bébés (heureusement aujourd'hui cela a un peu changé), mais nos bébés quand ils naissent on besoin d'être rassurés parce qu'ils ont peur de cette vie, ils sont seuls même si nous sommes là. Nous sommes là, oui mais tellement maladroit et parfois un peu distant parce-que pour nous aussi c'est l'inconnu pour nous...
Avant, juste avant ces 9 mois passés, nous les accompagnons, nous étions unis et complice. Maintenant, c'est différent alors prenons leur déjà la main.

Qui n'a pas tendu les bras vers son bébé lors de sa naissance?Oui, j'ai souffert et alors maintenant il est là lui? Next.
Donnez le moi vite, je sens qu'il a besoin de moi, vous me le prendrez plutard!non?

**********

Frédérick Leboyer, m'a ému, j'ai été touché par sa façon extraordinaire de penser à ce bébé qui nait, à ce bébé qui souffre...
Et j'ai été parfois choqué de la manière dont ils pouvaient accueillir ce bébé à l'époque!


Il est vrai que notre bébé nous est vite arraché une fois expulsé/extrait pour pas qu'il est froid, pour prendre sa température, ses mesures, son poids, si il est vif et déjà prêt à aller sur la lune et ce sérum dans les yeux. 
Le pauvre bébé que pense t'il de tout cela?

Merci le peau à peau qui dure trop peu de temps parce qu'il faut vite habiller le bébé. Mais pourquoi?
Et oui, il faut que mon fils soit le plus beau, bah oui parce-que nous avons choisit le plus beau pyjama en coton avec le bonnet, les chaussons et les gants qui vont bien avec. Avais-je pensé que cela pourrait le gêner? Est-ce que j'ai pensé une seule fois qu'il serait peut être mieux tout nu comme il l'a été dans mon ventre et dès sa naissance? NON jamais...

Est-ce que moi je m'apprêterai pour lui dès la naissance?NON (enfin un peu, j'avais juste manucuré mes ongles de pieds plusieurs semaines avant;)
Est-ce que j'ai pris une douche quand il est né, pour qu'il sente MON odeur et pas celle de la transpiration après plusieurs heures de travail?NON
Mais en fait on s'en fou...

**********

 "Heureusement la femme qui a réussi son accouchement sans douleur connaît les réactions de son corps. Celle-là sera capable de tenir, de toucher son enfant"

"L'épreuve pour moi et terminée.
Pour mon bébé, elle commence"

**********

Ce monde est nouveau pour eux, je vous l'accorde pour nous aussi ne les laissons pas tout seul nos bébés.

Il est vrai qu'à l'hôpital quand mon bébé se réveillait en pleur, les bras et les mains en l'air comme un appel à l'aide et bien j'avais peur et je me disais mais qu'est-ce que je dois faire? Comment je dois le faire? Est-ce que j'ai bien fait?
Amandine, réagis merde...
Sauf que mon bébé avait peur (et je ne le savais pas et maintenant j'y crois). 
Il avait peur parce-qu'il était seul (même si j'étais là tout prêt), il se réveillait seul angoissé peut-être d'être abandonné d'être livré à lui même...
Rappelez-vous les sensations qu'il avait quand il était dans votre ventre. Il ne les a plus tout à fait à l'instant T.

**********

Ce livre peut vous paraître fort, violent et cash mais il est fort en vérité, violent en émotion et cash parce qu'il n'y a pas de tabou...
Je me sens plus libre et moins fragile. 
J'ai lu ce livre pour une raison qui est d'ordre professionnelle mais m'a aidé dans ma vie personnelle et m'aidera à comprendre mon accouchement futur (je croise les doigts;)...

"Pour une naissance sans violence"
Frédérick Leboyer
 Lien autobiographique











Commentaires

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Aïe Aïe!! Enceinte mon ventre me gratte!!

Récemment on m'a demandé si mon ventre m'avait gratté pendant ma grossesse!!! Après un petit moment de réflexion effectivement mon ventre m'a gratté pendant presque toute ma grossesse mais surtout au début. Cela avait commencé autour du nombril puis c'était dispersé au fur et à mesure de ma grossesse autour de mon ventre, un peu mes seins mais aussi mes fesses alors c’est vachement pratique dans les transports ;)
J'avoue avoir oublié ce détail!! On oublie mais je pense qu’il est intéressant et important de savoir pourquoi et à quoi cela est due surtout que ça peut être une sensation désagréable ou presque !
Pourquoi cette sensation?
Cette sensation est bénigne et classique. Elle est tout simplement due à la peau de votre ventre, de vos fesses ou encore de vos seins qui s'étire au fur et à mesure de la grossesse et l'évolution de votre corps (prise de poids). La peau se déshydrate et devient plus sensible ce qui provoque cette sensation désagréable de démangeais…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 
Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 
Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 
~~~~~~ Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire!  Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se…

Une maison vide, une grande première fois sans lui et de délicieuses retrouvailles #holidays

J'attendais ce jour avec impatience, ce dernier jours de vacances et certainement un des vrais premiers jours qui signait le début de l'automne. Celui ou il pourra courir dans les feuilles aux couleurs à la fois cuivre, orangé ou encore légèrement vertes. Ces feuilles dont certaines se feront magnifiquement transpercer par la lumière d'un soleil incertain d'un mois d'octobre et pour lequel le bruit du craquement de leurs feuilles chanterait dans nos oreilles comme une douce musique.

J'attendais avec impatience ce soir ou le calme pourrait régner dans ma maison. Je rêvais de ce moment de répit où j'arrêterai de punir et de crier, celui aussi ou les négociations ne seraient plus, les non au lever, les non pour s'habiller ou aller aux toilettes, les non aux vidéos ou à un bonbon alors qu'il n'est que 6h30 du matin ou encore 19h le soir!
Je rêvais de cette maison calme et j'étais persuadée que ce calme serait appréciable et m'apaiserait enfin.