Accéder au contenu principal

Ne pas apprécier sa grossesse

J'ai toujours pensé qu'être enceinte était un plaisir fondé, une expérience unique. Que nous étions belle et sans défaut parce qu'attendre la vie nous donne des ailes, nous fait aimer la vie, prouve aussi qu'on l'a réussie grâce à ce petit être qui grandit et fait son nid.

Une femme enceinte est tellement belle et unique...

Quand j'attendais Mon fils je me sentais rayonnante et j'avais presque réussi à me dire que je me trouvais belle.
L'image et le sentiment de soi sont une force, un but à atteindre parce que c'est tellement difficile de se juger soi même et de se dire qu'on s'aime ! 

Je n'ai jamais réussi à prendre le temps de me regarder dans le miroir et je n'ai jamais réussi à me faire face. Je me suis toujours fuis, je n'ai jamais pris le temps de réellement regarder mes formes, les marques de cicatrices ou encore les premières rides que se creusent doucement sur mon visage. 
Mais ce que je me dis quand je me regarde ce n'est que Défauts et cela ne m'aide en rien ! 
Ce matin je suis un peu gonflée, j'ai mon œil gauche qui est plus marqué que le droit et mes yeux 'enceinte' sont affreux. Je suis tellement fatiguée de cette deuxième grossesse que je suis bouffie tout le temps.
Je trouve mes pores dilatés et ma peau beaucoup plus sensible que d'habitude et ce malgré mes rituels de soins.
Quand je me regarde dans le miroir ce n'est pas pour me dire que j'ai de belles courbes ici et là mais pour me dire que mes kilos je les ai pris ici puis ici et encore ici, avec la tronche qui est tirée avec. Je ne croise jamais mon regard dans le miroir...

Enceinte de Sam j'adorais me regarder le ventre, la forme qu'il prenait tel un Kinder surprise ainsi que la courbe de ma poitrine...
Là je me regarde mais je n'aime pas mes formes physiques pour cette grossesse et pourtant j'apprécie et j'aime le sentir bouger depuis à peine les deux mois de grossesse. J'aime poser mes mains sur mon ventre et le sentir me donner des coups (j'apprécie par dessus tout quand mon homme pose ses mains chaudes et rassurantes sur mon ventre et là il ne se passe plus rien, bébé ne bouge plus, c'est un apaisement total).
En soi ce n'est absolument pas mon bébé le problème et encore heureux mais mes formes physiques et l'objectif que je veux déjà me fixer après ma grossesse ! Et ça me rend dingue !

A la plage et je viens à peine d'arriver, je ne peux m'empêcher de regarder soit les jeunes filles et me dire que j'étais comme ça aussi avant ou les femmes enceintes et me dire qu'elles sont tellement belles avec leur ventre bien formé, avec de belles rondeurs, aucunes vergetures et un maillot de bain qui leur va à ravir.
Mon regard se pose sur moi même ensuite et je me renferme bêtement et ne supporte pas mon image sur les photos.

Entre deux mauvaises pensées, je profite de mon fils et je n'ai jamais autant joué avec lui.
Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas une grande joueuse et pourtant petite j'adorais ça mais je ne joue pas longtemps et me lasse vite.
Mon homme n'est pas là avec nous cette année et du coup je ne suis pas juste la maman câlin mais aussi la maman joueuse. Le voir sourire, rire aux éclats et me tenir avec force et amour, j'en oublie toutes ces pensées et tout ce travail à faire sur moi même grâce à lui et nos moments passés ensemble tous les deux.

Je ne comprends pas pourquoi il est si difficile parfois de s'accepter soit même ! Pourquoi il est si difficile de se dire qu'aujourd'hui on est belle, pourquoi il est si difficile d'être objective et positive.
Pourquoi il est si difficile de se dire que l'on s'aime !

Commentaires

  1. Pour ma part j'ai surkiffée mes 3 grossesses (d'un point de vu physique en tout cas pcque la dernière n'était pas des plus facile).certe un corps qui se déforme en si peu de temps (9mois sur une vie c'est rien) et qui parfois laisse des traces......ventre, seins....il faut apprendre à vivre avec et le transformer en fierté. Fierté d'avoir portée la vie, de ne pas ressembler aux filles des magazines qui n'ont rien de naturelles car photoshopée à souhait.
    Amandine, il est vrai qu'une deuxième grossesse c'est plus fatigant....il te faut gérer Sam à côté, et tant d'autres choses. Apprendre à relativiser, faire le tri dans ce qui est primordial de faire maintenant et celles que tu peux faire un peu plus tard, pouvoir et savoir déléguer ( mon point faible car besoin de maîtriser ce qui se passe à la maison).... Loïc peut t'aider dans certaines tâches du quotidien et soulager une part de fatigue.
    Le plus important c'est que les points que tu trouves négatifs à cette grossesse (difficultés à s'accepter...) ne prennent pas le dessus afin de savourer chacun de ces instants unique.
    Pas facile tout ça.....
    Je te souhaite plein de belles choses tout au long de cette grossesse et à venir. J'espère qu'on aura l'occasion de rencontrer number two ! Bisous Quimpérois

    RépondreSupprimer
  2. Je te comprends à 100% mais Aurélia a tt dit !!! Prends soin de toi, de vous et la photo sur la plage est magnifique !!! Bisous :*

    RépondreSupprimer
  3. Courage. J'ai détesté être enceinte et pour les 3! On est obligé de passer par là (si on pouvait les avoir dans une poche portative! :D). Mais quand il sera là, tout cela sera derrière toi :). Je me doute que ce n'est pas facile. Profites de ces moments, parle-lui.. Je te souhaite une belle fin de grossesse et un beau bébé en bonne santé :*

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pas aimé être enceinte, et si c'était pas avoir un si beau bébé, plus jamais de ma vie je recommencerai

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Un regard dans le rétroviseur: Toi et ta venue au monde

Il y a une chose que je gardais en moi, cette chose que je voulais ne jamais vous dire mais que j'ai tant besoin d'écrire...

J'aurai pu garder cette partie de l'histoire pour moi, rien qu'à moi, rien qu'à lui aussi. Oui, parce que cette histoire, ce petit bout d'histoire  n'aurait pas était là sans lui! 
~~~~~~
Lui, mon deuxième fils, Matt que j'ai tant voulu et attendu! Toi qui seras resté jusqu'au bout. Toi, que j'aurai porté plus de 9 mois et toi que j'ai pensé perdre dans cette chambre vide, froide et seule au monde ce 6ème jour après terme mais aussi cette peur terrible à la vue de ce cordon!
~~~~~~
Avec toi, je n'ai absolument pas connu les premiers mois à ne supporter que les spasfons et le gaviscon. Je n'ai pas eut le temps d'apprendre par coeur les contours de la cuvette des toilettes! La porte des urgences non plus. Tu te portais Toujours bien, Un bébé tonique et en pleine forme me disait t'on! Un bébé qui venait colle…

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 
Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 
Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 
~~~~~~ Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire!  Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se…

Promis papa,ce soir je serai sage... (charge mentale)

Ces soirs où il part très trop rapidement les chercher. Cette course interminable que je connais tout les matins dès 6h, lui aussi le vit à partir de 16h, le chrono est lancé pour lui.

Il récupère la voiture que je lui ai laissé le matin même, il file, il court pour aller chercher Matt qu'il aime retrouver dans les bras de la nounou le sourire aux lèvres...
Il aime quand tout c'est bien passé et quand son bébé n'est pas grognon. Il en profite plus et comme je le comprends. Il part ensuite chercher Sam à l'école et depuis la rentrée, oui parce que c'était sa 1ère année à l'école, il appréhende l'idée que Sam n'aura pas été sage. Il appréhende que la maîtresse lui dise qu'aujourd'hui ça n'a pas été parce qu'il sait très bien que cela va se répercuter sur sa soirée jusqu'à ce que je rentre si ce n'est plus! Pourtant tout ce qu'il veut entendre c'est "papa, j'ai été sage aujourd'hui", qu'il lui montre to…