Accéder au contenu principal

Hakuna Matata



C'est dure de se séparer de nos enfants pour deux jours mais quand cela concerne 1 semaine ou plus ça devient compliqué de les quitter mais il est aussi dure, voir plus difficile pour nous de réapprendre à vivre seul ou à deux le temps de cette séparation!


Une fois que nos enfants sont là près de nous, une fois que notre famille est construite. Une fois qu'ils sont là prêt à nous aimer et à aimer le monde mais aussi à nous détester, à nous bouder, à nous découvrir et même à ce que eux se découvrent, on se demande souvent comment on ferait sans eux, comment nous pourrions occuper nos matinées, nos journées et nos soirées sans eux et comment c'était AVANT.



AVANT EUX.


Je me réveille le coeur lourd et en manque d'amour , il est 10h, aucun bruit dans la maison à part ceux des enfants déjà dehors. J'entends leurs cris de joie, leurs pieds qui courent sur les gravillons car ma fenêtre est ouverte. Avant j'aurai été réveillée par son appel, par sa petite voie douce et forte du réveil, avant j'aurai entendu un 'maman' mais ce matin il n'y en a pas car mon fils est en vacances chez tata pendant que maman se repose avec bébé dans le bidon (enfin elle essaye).

Ta chambre est vide de ton absence mais pas vide de vie. Une chambre encombrée de jouets partout, un poupon qui dort dans ton lit, un cadi rempli de voitures, un tapis de jeux pas rangé et surtout une odeur persistante qui est la tienne. Un Doudou oublié mais fait exprès afin que je puisse le sentir quand j'en ai besoin et le serrer tout contre moi...

Ce matin je me suis arrêtée devant ta chambre et j'ai souri, tu me manques déjà bien évidemment.
Pour le petit déjeuner, je n'ai pas eu droit au rituel du matin depuis que tu es là, le biberon lait et chocolat chaud surtout pas froid mais j'ai quand même allumé les dessins animés sur la chaîne 5! Oui parce que moi aussi j'aime les dessins animés mais je les ai regardés en posant mes yeux à l'endroit où tu es posé tout le temps dans ce coin du canapé juste là et à attendre pendant que je prends aussi mon petit déjeuner, le moment où tu me tends ton biberon et me dit 'maman fini ou maman y'en a plus' afin que je puisse venir le chercher avec le plus beau des sourires et ton 'merci maman'.

Je petit déjeune seule mais cela ne m'empêche pas de prendre la même place que d'habitude dans ma cuisine au lieu peut être de me faire un plateau télé comme avant!

Ma journée se passe comme d'habitude mais sans lui à mes cotés, sans le torrent qui va et qui vient, qui passe de sa chambre au balcon et qui vérifie que maman est bien là et ne sait pas enfuit de la maison.

Les promenades ne sont plus les mêmes sans toi, on ne sort plus la moto ou le vélo, on ne fait pas le tour du lac, on reste enfermé à la maison alors que nous pourrions main dans la main aller se balader avec papa en amoureux comme avant.

Les rituels du bain me manquent aussi. Ceux que tu adores, ceux dans lesquels tu barbotes mais aussi ceux dans lesquels tu hurles, ceux où tu allumes le pommeau de douche et ensuite tu fuis à l'autre bout de la baignoire parce que tu es surpris et ceux aussi que l'on prend tous les deux.

Les rituels du soir ceux où tu ne nous ennuis jamais, ceux où tu ne bronches pas mais juste tu files dans ton lit, tu prends ton Doudou et ta tétine et ensuite tu glisses sous les draps en me disant  'en revoir maman' ou 'une histoire maman ou encore un gros livre?'.

Mais on profite seul ou à deux en amoureux. Je reste plus longtemps sous la douche parce que personne me réclame (je mets ma tête et mes oreilles sous l'eau un plaisir silencieux qui fait du bien).
Je vois des amies sans penser qu'il y a la sieste à ne pas interrompre ou encore une petite soirée en amoureux en allant voir une pièce de théâtre... Mais aussi me reposer car ma grossesse me fatigue mais j'aime la fatigue du quotidien avec mon fils car avec lui/eux c'est la vie...

Hakuna Matata

Commentaires

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Un regard dans le rétroviseur: Toi et ta venue au monde

Il y a une chose que je gardais en moi, cette chose que je voulais ne jamais vous dire mais que j'ai tant besoin d'écrire...

J'aurai pu garder cette partie de l'histoire pour moi, rien qu'à moi, rien qu'à lui aussi. Oui, parce que cette histoire, ce petit bout d'histoire  n'aurait pas était là sans lui! 
~~~~~~
Lui, mon deuxième fils, Matt que j'ai tant voulu et attendu! Toi qui seras resté jusqu'au bout. Toi, que j'aurai porté plus de 9 mois et toi que j'ai pensé perdre dans cette chambre vide, froide et seule au monde ce 6ème jour après terme mais aussi cette peur terrible à la vue de ce cordon!
~~~~~~
Avec toi, je n'ai absolument pas connu les premiers mois à ne supporter que les spasfons et le gaviscon. Je n'ai pas eut le temps d'apprendre par coeur les contours de la cuvette des toilettes! La porte des urgences non plus. Tu te portais Toujours bien, Un bébé tonique et en pleine forme me disait t'on! Un bébé qui venait colle…

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 
Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 
Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 
~~~~~~ Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire!  Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se…

Promis papa,ce soir je serai sage... (charge mentale)

Ces soirs où il part très trop rapidement les chercher. Cette course interminable que je connais tout les matins dès 6h, lui aussi le vit à partir de 16h, le chrono est lancé pour lui.

Il récupère la voiture que je lui ai laissé le matin même, il file, il court pour aller chercher Matt qu'il aime retrouver dans les bras de la nounou le sourire aux lèvres...
Il aime quand tout c'est bien passé et quand son bébé n'est pas grognon. Il en profite plus et comme je le comprends. Il part ensuite chercher Sam à l'école et depuis la rentrée, oui parce que c'était sa 1ère année à l'école, il appréhende l'idée que Sam n'aura pas été sage. Il appréhende que la maîtresse lui dise qu'aujourd'hui ça n'a pas été parce qu'il sait très bien que cela va se répercuter sur sa soirée jusqu'à ce que je rentre si ce n'est plus! Pourtant tout ce qu'il veut entendre c'est "papa, j'ai été sage aujourd'hui", qu'il lui montre to…