Accéder au contenu principal

Varicelle 1/Sam 0



Je dirais double zéro même pour mon Loulou!

Après la roséole, les rhinos, la bronchiolite et l'asthme très récemment voici que la FAMEUSE varicelle qui pointe le bout de son nez...

1 semaine de dure labeur commence pour lui mais pour nous aussi.

On dit souvent que nos enfants attrapent la varicelle à l'école, chez la nounou ou à la crèche et effectivement ce sont les endroits ennemis pour les maladies et infections pour eux.

Sam lui est à la crèche depuis bientôt 1 an et plusieurs varicelles sont passées par là depuis ainsi que des affichettes de couleurs sur la porte d'entrée de la crèche mais jusqu'à jeudi dernier il en avait échappé ! 

Au début je m'attendais à ce qu'il soit malade tout le temps, qu'il ait des bobos et des griffures partout. Je m'attendais à ce qu'il se plaigne parfois ou que je découvre un autre Sam que le mien (mais bref ceci n'est pas le sujet d'aujourd'hui: on en reparlera d'ici septembre).

Avec le recul il a quand même éviter pas mal de maladies mais celle là est fatale et dure. Il semble avoir "honte" de lui quand il se regarde ! Le regard vide comme s'il se disait qu'il devra vivre toute sa vie avec ses boutons. L'air ailleurs et les yeux humides de fatigue mais aussi de tristesse (enfin il me semble). J'essaie d'être discrète et distante quand je le regarde faire (il leur faut bien leur jardin secret).

~~~~

Jeudi matin, je découvre quelques cloques qui ne me paressent pas méchantes, surtout autour du sexe puis une ou deux dans le cou ! Je ne panique pas, lui demande s'il a bobo, il me dit que non ! Nous partons à la crèche il a l'air plutôt en forme...
J'ai quand même un doute alors je demande aux auxiliaires ce que cela peut être (perso j'avais pensé à une irritation ou l'exposition au soleil même en la protégeant comme il a une peau sensible !). 
Elles sont deux à regarder. Elles regardent directement dans le cou, la nuque, le dos et les aisselles et bingo Varicelle land bonjour (notre pire cauchemar commence dès aujourd'hui). 

~~~~

Là je m'inquiète avec modération et garde mon calme !
Comment on fait ? Est ce que vous pouvez le garder ? Quelles sont les effets ? Est-il contagieux ? Combien de temps ? Bref autant de questions car je sais déjà d'avance que cela ne sera pas facile ! Je suis déjà épuisée par la grossesse, la fatigue et la chaleur... Alors TOI madame la varicelle certes tu viens avant les vacances mais là il faut que je résiste que je sois forte et présente pour mon fils...

~~~~

La 1ère journée se passe bien, Sam semble tout juste fatigué.

~~~~

La deuxième journée c'est son papa qui le garde et là 1ère poussée de boutons toujours sur les zones humides ou articulaires. Il n'a pas fait de fièvre et semble s'être amusé.

~~~~

La 3ème toujours avec papa et là beaucoup plus dure pour Sam. Tout a poussé d'un coup et certains ont éclaté. Le pauvre tout son visage est recouvert. Elle va vraiment partout et ne laisse aucune place, aucune chance pour nos loulous. Elles vont même jusque sur les testicules et l'anus! Son crâne en est recouvert et des grosses. Ses paupières sont gonflées. Montée de fièvre au mois 2 fois dans la journée.
Mais le pire c'est la journée du dimanche, la 4ème...

~~~~

Dimanche, la nuit a été coupée en 3 fois, entre chaleur, cauchemars, certains boutons qui démangent, la tétine ou les doudous qui tombent par terre et dans son sommeil il nous appelle...
Le matin réveil à 7h, il a faim puisqu'il n'a franchement pas mangé grand chose. Il ne va pas bien, je le sens et je le vois.
Je lui demande s'il veut sortir tôt ce matin afin d'éviter les grosses chaleurs et le soleil. Je lui propose le parc ou une balade au marché. À ma grande surprise il choisit le marché. Alors on se prépare avec difficulté mais cela semble lui faire du bien de sortir.

Il ne mange rien à table, paraît complètement absent et loin de nous.
Nous parents sommes déboussolés, plus que désorientés par son attitude. Quand nos enfants sont malades et qu'ils semblent le comprendre ils sont si différents, si intouchables et si difficiles  à consoler...
Il dit NON à tout et à rien. Il passe du rire aux larmes. La fièvre semble jouer avec lui et les boutons n'en finissent plus de sortir et en même temps d'éclater ! Il semble aussi se contenir pour ne pas se gratter et je trouve cela tellement adulte.
Il veut voir mamie, je le comprends tellement, il en a marre d'être enfermé à rien faire à part pleurer et essayer de dormir, de se reposer et de me câliner (enfin surtout se câliner lui). 
J'ai sourit plusieurs fois malgré tout car parfois il se mettait entre mes jambes et j'avais droit à la fois à un câlin et à la fois à 'attends maman je me gratte là'....

~~~~

On lui explique, on le conseille, on lui dit qu'il est fort, costaud et courageux.
Nous sommes fiers de lui mais il semble ne pas vouloir de nos compliments et j'ai encore la sensation qu'il sait que nous essayons de le réconforter mais il nous fait comprendre que nous perdons notre temps. Il semble malgré tout nous remercier par un semblant de sourire ou un semblant de regard avec les yeux ronds...

Il reste encore plusieurs jours. Des jours que je crains, des jours où j'ai peur de baisser les bras même si je sais qu'une maman doit montrer qu'elle est forte.
Il faut les occuper, les distraire pour ne plus qu'il y pense au moins 30min.
Il faut trouver quelque chose qu'il aime manger et ceux peu importe l'heure de la journée.
Il faut lui faire prendre le bain (et même ça c'est devenu une mission), le désinfecter (car une fois que les vésicules éclatent, elles sont horribles et font mal). Ensuite il faut crémer celles qui semblent s'infecter ou être bien rouges...
Ces rituels durent une plombe même en s'y mettant à deux et forcément l'enfant reste calme un temps mais s'impatiente calmement mais s'impatiente quand même... 
(à l'heure où j'écris il est 21h30 passé, Sam est couché depuis 1h et il se réveille en pleurant ! Son père y va et Sam pense que nous sommes déjà le matin ! Le pauvre, il est complément fatigué et désorienté !! Il demande son lait et son chocolat ! On lui explique que nous ne sommes pas le matin mais bel et bien la nuit même s'il fait encore bien jour ! Un jus frais et au lit.



Commentaires

  1. Rohhh bon rétablissement à Sam !Au moins ça sera fait ! Mes 2 grds d'un an d'écart l'ont eu à 2 semaines d'intervalle à un an et deux ans ! Sans fièvre par contre ! Pas tout simple pour ne pas se gratter ! Perso, les miens ne me demandaient pas s'ils pouvaient se gratter ! Ils le faisaient malgré mes indications !!! Alors bravo à Sam pour cela ! Bisous :*

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Aïe Aïe!! Enceinte mon ventre me gratte!!

Récemment on m'a demandé si mon ventre m'avait gratté pendant ma grossesse!!! Après un petit moment de réflexion effectivement mon ventre m'a gratté pendant presque toute ma grossesse mais surtout au début. Cela avait commencé autour du nombril puis c'était dispersé au fur et à mesure de ma grossesse autour de mon ventre, un peu mes seins mais aussi mes fesses alors c’est vachement pratique dans les transports ;)
J'avoue avoir oublié ce détail!! On oublie mais je pense qu’il est intéressant et important de savoir pourquoi et à quoi cela est due surtout que ça peut être une sensation désagréable ou presque !
Pourquoi cette sensation?
Cette sensation est bénigne et classique. Elle est tout simplement due à la peau de votre ventre, de vos fesses ou encore de vos seins qui s'étire au fur et à mesure de la grossesse et l'évolution de votre corps (prise de poids). La peau se déshydrate et devient plus sensible ce qui provoque cette sensation désagréable de démangeais…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 
Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 
Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 
~~~~~~ Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire!  Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se…

Une maison vide, une grande première fois sans lui et de délicieuses retrouvailles #holidays

J'attendais ce jour avec impatience, ce dernier jours de vacances et certainement un des vrais premiers jours qui signait le début de l'automne. Celui ou il pourra courir dans les feuilles aux couleurs à la fois cuivre, orangé ou encore légèrement vertes. Ces feuilles dont certaines se feront magnifiquement transpercer par la lumière d'un soleil incertain d'un mois d'octobre et pour lequel le bruit du craquement de leurs feuilles chanterait dans nos oreilles comme une douce musique.

J'attendais avec impatience ce soir ou le calme pourrait régner dans ma maison. Je rêvais de ce moment de répit où j'arrêterai de punir et de crier, celui aussi ou les négociations ne seraient plus, les non au lever, les non pour s'habiller ou aller aux toilettes, les non aux vidéos ou à un bonbon alors qu'il n'est que 6h30 du matin ou encore 19h le soir!
Je rêvais de cette maison calme et j'étais persuadée que ce calme serait appréciable et m'apaiserait enfin.