Accéder au contenu principal

Mauvaise mère


ces moments fou
Suite à mon article ‘devenir mère’ ICIj’aimerai vous parler de qui je suis en tant que maman, comment je suis ou celle que je suis devenue lors de l'arrivée de mon fils.

Je n’aime pas trop parler de moi au titre de JE mais je vais essayer de vous en dévoiler un peu plus…

Etre mère ça ne se prévoit pas, comme l’expression le dit souvent "on ne nait pas mère mais on apprend à le devenir".

Quand Sam est arrivé et malgré le fait de l’avoir pris dans mes bras et après m'être familiarisée avec SON odeur, celle qui le caractérise et celle que je n’oublierai jamais, c’est son empreinte et pas celle d’un autre, j’étais complètement perdue !

On donne l’impression aux autres d’être forte, on essaye de ne pas montrer qu’on vient de pleurer (même si pour moi ce n’est pas simple de le cacher, on dirait BOZO le clown : le nez qui double de volume et devient plus que rouge avec des points blanc et les yeux gonflés et qui rétrécissent lol). Je me suis sentie si moche et fatiguée (le teint blafard de l’après accouchement, le teint qui a trop peu prit le soleil l’été dernier parce que j’ai protégé mon visage pour éviter mon pire cauchemar : le masque de grossesse), les grosses racines de cheveux qu’on a laissé pousser parce qu’on a trop attendu et parce que j’avais aussi un peu peur des effets des produits. On aurait pu croire à un Tai and Dai mais mal fait. Je n’avais pas prit beaucoup de poids mais je me sentais gonflée et mon double menton commençait à me dire bonjour MAIS je crois que nous faisons notre possible pour cacher cette détresse, on montre au contraire qu’on reste « femme » enfin comme on peut et on montre que tout cela ne nous a pas changé, qu’on reste celle qu’on était avant et que nous ne sommes pas du tout fatiguée, épuisée, exténuée par ces épreuves de la vie et qu’il y'a encore 3 mois des plus difficile qui nous attendent à la maison !!

Une fois arrivée à la maison, dans notre nid douillé (enfin), on commence à prendre ses marques avec la chambre de bébé, on ordonne les couches, on met les cotons et le liniment proche pour ne pas avoir à faire de la gymnastique (la main sur bébé, l’autre bras qui essaie d’attraper l’eau de change avec un coton en même temps et la jambe gauche qui essaie d’attraper une couche ;).
En ce qui concerne le lit de bébé, je commence par mettre mon super T-shirt de super maman qui est censé sentir ma bonne odeur (de la maternité : comment vous dire que j’ai bien sué dedans !arff) ensuite on place les peluches bien autour du berceau et ce en plus du tour de lit (qu’on hésite à lui mettre pour différente raisons) afin qu’il choisisse son doudou mais aussi il faut se l’avouer pour faire jolie et afin qu’il ressemble à un berceau de bébé (bon ok les premiers mois finalement on les retirent du berceau parce que bébé n’a assurément pas de place pour ses compagnons dont il se fou royalement). On place la gigoteuse dans le berceau bien droit (mais surtout bien propre ;) comme les chambres de bébé dans les magazines.
Toutes les affaires de bébé sont bien pliées et rangées par ordre : les pyjamas avec les bodys (puisque c’est ce qu’on va mettre pendant plusieurs mois), on les classe par couleur et on ne peut s’empêcher de mettre une ou deux tailles au dessus de ce que notre bébé porte actuellement parce qu’on a fondue devant ce si beau pyjama Petit Bateau (étant donné qu’il ne va mettre que ça autant qu’il ai de super beaux pyjamas) Ensuite on passe aux pantalons et aux t-shirts parce qu’on en a acheté quelques-uns qu’on lui mettra pour sortir ou quand la famille viendra à la maison…

HOURRA LA SORTIE DU SIECLE (ou pas, si c’est eux qui viennent)



Dans la salle de bain, nous avions racheté un change pour la sortie du bain au lieu de retourner dans la chambre pour qu’il n’attrape pas froid et nous avions aligné les produits dans l’ordre d’utilisation (moi ça va mais papa on ne sait jamais si il se trompe ou en tout cas ça lui évitera de me poser la question de quel produit à quel moment et pourquoi ;)

Je ne vais pas mettre une étiquette sur chaque produit si ?

Mais suis-je une mauvaise mère après avoir partagé ce que je vais vous dire juste en dessous de ces lignes ? Ou d’avoir déjà fait parler cette petite mauvaise voix juste au-dessus ?

1.     Les peluches qui font maintenant le tour du lit, 
ne restent plus alignées ni rangé par taille 
ou par animaux qui peuvent bien s’entendre ensemble et je ne fais rien mais ça me désole.

2.     Le tour de lit c’est une connerie, ça ne tient pas bien ou trop bien et de toute façon bébé cogne quand même sa tête contre les barreaux!

3.     Les produits de bébé ne sont plus du tout alignés dans l’ordre, 
je cherche tout le temps un truc et les couches propres sont parfois par terre sans que je les ramasse ou pas avant le lendemain. 
(en ce qui concerne les couches salles, même avec la super poubelles de chez Tommee tippee, quand bébé fait son super caca super puissant ça sent du coup la poubelle est sur le balcon et le froid chasse les odeur ;) 
Bon ok j’avoue parfois quand je retourne voir Sam avant d’aller me coucher je découvre grave a l’odeur que j’ai oublié cette foutue couche…

4.     Je me retrouve toujours à chercher un produit (entre la chambre, la salle de bain et le sac à langer)

5.     Les vêtements de bébé sont toujours rangés par catégorie mais pas forcement bien pliés, 
bien repassés ou rangés par couleur ni par t-shirts à manche courte ou longue.

6.     Les pyjamas, il n’en a que 4 (aujourd’hui) et se ne sont plus des Petit Bateau ;(

7.     Je ne repasse quasiment plus ses vêtements ou alors QUE les siens et plus trop les nôtre (une montagne m’attends, j’en ai des gouttes qui perlent rien que d’y penser)

8.     Pour le biberon je les stérilisais TOUS tout le temps et au bout d’un moment j’ai arrêté : 
trop long, trop chiant ça me saoul. 
Idem pour les tétines mais j’ai vite repris quand il a été à la crèche et que j’ai crut qu’il avait attrapé les pieds mains bouche, et que des petits boutons sont apparus ! Beurk 
mais c’tait le mélange de la bave car il faisait ses dents et le frottement de la tétine sale.

9.     Quand il a commencé a prendre le biberon tous seul, je lui mettais les mains dessus pour qu’il le tienne et afin qu’il le fasse à chaque fois et qu’il devienne vite autonome lors du biberon du matin et pour que je puisse gagner du temps de sommeil le matin. Arrff maintenant j’aimerai pouvoir lui donner moi même. Ces instants là me manquent…

10.  Déjà à 10 ? Y en a encore beaucoup ?! Bah on verra bien quand j’arriverai au bout si j’y arrive.

VOUS SUIVEZ TOUJOURS ?



DU coup 10. S’endormir sur ses biberons (oui moi), se réveiller et se rendre compte qu’il est presque l’heure de partir chez la nounou mais qu’il s’est lui aussi rendormit et qu’il n’a pas finit son biberon !! Pas grave il terminera chez la nounou et je lui dirais qu’il n’avait pas été très glouton ce matin ;( MENSONGE, ce n’est pas bien.

11. Amener mon fils en pyjama chez la nounou et se prendre en commentaire 
‘vous savez normalement il doit être habillé, en crèche il ne vous le prendrez pas’ !! 
vous auriez vu ma tête, dépitée je me suis dit que mon fils avait à peine 3 mois alors pourquoi l’habiller si il est mieux en pyjama et qu’il ne fait que manger dormir ! ça fait chier qui ? 
Je ne l’ai plus emmené en pyjama après ça. Susceptible ? peut être. Maman honteuse ? peut être aussi. Maman qui n’arrivait pas à s’organiser le matin ? plus que fort possible !

12.  Vouloir faire attention à ce que quand il mange il n’y en ai pas partout (on dirait un clown (encore un) entre le bavoir et la serviette sur ses genoux) et surtout pas par terre mais on ramasse toujours par terre. Et d’ailleurs quand moi même je fais des miettes je dis que c’est mon fils pour éviter que mon conjoint me gronde (oups grillée)

13.  Je m’étais dit que je rangerai sa chambre tout le temps mais je le fais une fois sur 3 et quand je me lève la nuit je le regrette car je shoot toujours dans quelque chose et heureusement il ne s’est jamais réveillé et heureusement aujourd’hui, Sam nous aide.

14.  Je m’étais dit aussi que mon fils ne serait pas addict de la télé ou du portable mais il adore La maison de Mickey (DVD, Youtube donc PC et portable) et Léo le camion curieux (PC et Portable) et me dit « encore maman ».
Pour le portable on est tout le temps avec (on va devoir se faire un planning avec des tranches heures ou on devra ranger nos téléphones et cela que se soit pour notre fils ou pour notre couple !)

15.  Je m’étais dit qu’il n’irait pas au coin trop tôt, mais il y va depuis ses 8 ou 9 mois et maintenant il y va tout seul quand il sait qu’il a fait une bêtise ou quand papa et maman ont crié trop fort.

16.  Je m’étais dit que lors du moment des courses je ne ferais pas comme les autres parents, ceux qui ouvrent les paquets de gâteaux ou les fruits et qui les donnent à leur enfants 
parce-que je trouvais ça abusé et irrespectueux de faire ça mais je le fais pour des clémentines 
et des gâteaux ET j’affronte le regards des gens (ou pas) 
et je me moque de ce qu’ils pensent ahahahahhh. Une fois j’ai entendu « Tu as vu, ils donnent à manger dans le supermarché ! Tu crois qu’ils vont le payer ?! ».

17.  Je m’étais dit que je serai une femme une vrai après la grossesse mais j’ai mit du temps à accepter mon corps après et à perdre les derniers kilo. J’ignorai ce qu’on appel le miroir. Aujourd’hui je n’y arrive toujours pas. Je regarde des femmes avec des enfants en me disent que j’aimerai avoir son look, que j’aimerai avoir une coiffure toujours bien faites et un rouge à lèvre toujours parfaitement mit qui tient la route.


18.  Je me dis qu’il faudra que je porte un bikini cet été et plus le une pièce passable trop dure à trouver !

19.  Je m’étais dit que je prendrai plus de temps pour ma famille. Erreur je n’y arrive pas !

20.  Je m’étais dit que je n’oublierai jamais rien dans le sac à langer quand on sera en déplacement pour passer pour la femme et la maman parfaite qui n’oublie jamais RIEN mais j’oublis toujours quelque chose voir plusieurs choses.

Il y en a encore surement encore beaucoup mais voilà ce qui m’est venus en tête et se sont certainement les plus marquante et parfois horrible en tout cas à mes yeux car je pensais être plus forte que ça...
Si je suis une mauvaise mère ? Je ne sais pas seul mon fils et mon conjoint peuvent me le dire mais en tout cas pour certaine chose dites plus haut Jai eut l’impression de l’être et encore aujourd'hui en rédigeant mon article en sachant que ma moquette me rappel qu'il faudrait que je passe l'aspirateur!…

L’important c’est que mon fils me fait ressentir que je suis aimée et qu’il m’aime LUI, que mon conjoint continue de m’aimer encore plus chaque jours et que moi même j’arrive peu a peu à m’aimer moi même grâce a lui, grâce a son regard, grâce à ses câlins et ses yeux doux, grâce à ses appels le matin, grâce à son rire et grâce à ses malices et grâce aux rare moments ou quand je vais le chercher à la crèche il m’accueil à bras ouvert tout en lâchant son jouet favoris en criant ‘mamamannnn’ avec sa petite voie qui tremble de surprise…

Même si certaines pense être parfaite ou pensaient l’être avant la naissance de leur propre enfant, d’autres sont seule, d’autres ont eut des jumeaux (super dure a gérer !) ou d’autre affronte les maladies de leurs enfants et d'autres encore cherche à fonder une famille depuis plusieurs années...


 Alors tout ce que j’ai écrit plus haut ça me fait du bien de le partager et d’exorciser car se sont des choses que personnes n’a vu, des choses dont je n’ai parlé à personne et des choses qui me font sentir ‘libre’ et peut être moins seule.



Commentaires

  1. Merci de nous livrer toutes ces pensées qui le sont pour beaucoup je pense. Je ne dirais qu'une chose: "Une mère, ça fait ce que ça peut, ça ne peut pas tout faire, mais ça fait de son mieux." Extrait d'une chanson de Linda Lemay �� bisous Amandine :*

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Voici les articles que vous avez le plus aimez

Une petite séance de réflexologie pour soulager les maux de mon bébé

Aujourd'hui j'aimerai vous parler et vous proposer un moment de soulagement et de partage entre vous et votre bébé.



On le sait toutes et tous que la relation entre la maman et son bébé à la naissance est fusionnelle (même si les papas s'impliquent beaucoup aujourd'hui mais c'est comme ça, le bébé à besoin d'être guidé par sa maman surtout au court de ses premiers jours).
Nous avons nous aussi en tant que nouvelle maman besoin d'être guidée, de savoir quoi faire, comment et quand! C'est notre bébé que nous portons dans nos mains et nos bras alors il faut pouvoir savoir comment le soulager ou en tout cas essayer avec des gestes simple et doux NEXT les médicaments (si possible)...
Prendre confiance en soi c'est important mais pas évident! Il faut créer un climat de confiance avec des moments privilégiés entre notre bébé et nous (et c'est pareil pour les papas). C'est pourquoi le massage de bébé est important et il peut devenir un rituel quotid…

Témoignage d'une ancienne grosse. Vaincre l'obésité son combat...

Aujourd'hui, j'avais envi de vous partager la superbe évolution d'une jeune femme qui en a bavé durant toute son adolescence à cause de son poids. Et ce même si elle a un visage d'une extrême beauté, elle en a souffert. On peut ressentir dans son écrit qu'elle a prit beaucoup de recul et parfois nous parle avec humour mais on peut sentir encore cette fragilité, cette sensibilité et ce besoin de dire "merde" à la vie. J'ai rarement rencontré ou vu des personnes aussi motivée voir déterminée à obtenir ses objectifs afin de se sentir bien dans sa peau mais aussi dans sa tête.
Je ne vous cache pas que j'ai mit du temps avant de le lui demander car je m'étais dit que ça ne devait pas être facile d'en parler ici. Lucie est généreuse et agréable et elle a accepté d'en parler et de répondre à mes questions sur lesquelles j'ai parfois eut du mal à mettre des mots par peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle se renferme mais je suis fièr…

Une main sur sa peau ; affronter les maladies infantiles

Cette fois-ci, ma main n’aura pas besoin de se poser son son thorax pour essayer de filtrer la cadence de sa respiration ni même tendre mon oreille pour écouter son souffle!

Il était 1h34 du matin, la nuit était sombre et nous à peine ensommeillés mais un ouragan pointait le bout de son nez sous nos yeux! 
Sa respiration était devenue un éclair foudroyant et son souffle venait balayer les volets et claquer la porte de la chambre! Le son était mauvais et le bruit infernal! 
Comment allions nous gérez ce passage critique et blessant?! 
~~~~~~ Nous avions tout essayé et nous pensions comme à chaque grosse poussée dentaire à un gros rhume et peut être une otite comme souvent Matt nous avait donné l’habitude de faire!  Sauf que cette nuit là, ce n’étais pas comme d’habitude et il nous l’a fait comprendre! Cette même nuit a 2h27, je finis par le prendre avec moi, dans le salon posés sur le canapé, moi en position assise et lui sur moi, sa tête sur mon épaule! Il respire déjà mieux, mes yeux se…

Promis papa,ce soir je serai sage... (charge mentale)

Ces soirs où il part très trop rapidement les chercher. Cette course interminable que je connais tout les matins dès 6h, lui aussi le vit à partir de 16h, le chrono est lancé pour lui.

Il récupère la voiture que je lui ai laissé le matin même, il file, il court pour aller chercher Matt qu'il aime retrouver dans les bras de la nounou le sourire aux lèvres...
Il aime quand tout c'est bien passé et quand son bébé n'est pas grognon. Il en profite plus et comme je le comprends. Il part ensuite chercher Sam à l'école et depuis la rentrée, oui parce que c'était sa 1ère année à l'école, il appréhende l'idée que Sam n'aura pas été sage. Il appréhende que la maîtresse lui dise qu'aujourd'hui ça n'a pas été parce qu'il sait très bien que cela va se répercuter sur sa soirée jusqu'à ce que je rentre si ce n'est plus! Pourtant tout ce qu'il veut entendre c'est "papa, j'ai été sage aujourd'hui", qu'il lui montre to…

Une maison vide, une grande première fois sans lui et de délicieuses retrouvailles #holidays

J'attendais ce jour avec impatience, ce dernier jours de vacances et certainement un des vrais premiers jours qui signait le début de l'automne. Celui ou il pourra courir dans les feuilles aux couleurs à la fois cuivre, orangé ou encore légèrement vertes. Ces feuilles dont certaines se feront magnifiquement transpercer par la lumière d'un soleil incertain d'un mois d'octobre et pour lequel le bruit du craquement de leurs feuilles chanterait dans nos oreilles comme une douce musique.

J'attendais avec impatience ce soir ou le calme pourrait régner dans ma maison. Je rêvais de ce moment de répit où j'arrêterai de punir et de crier, celui aussi ou les négociations ne seraient plus, les non au lever, les non pour s'habiller ou aller aux toilettes, les non aux vidéos ou à un bonbon alors qu'il n'est que 6h30 du matin ou encore 19h le soir!
Je rêvais de cette maison calme et j'étais persuadée que ce calme serait appréciable et m'apaiserait enfin.